Prévoyance Sociale en RDC : La CNSSAP dévoile son miracle lors de la présentation du rapport annuel 2020

Sélection de la rédaction

C’était le mercredi 20 octobre au Salon Congo du Pullman Hôtel, en présence du Vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, Modernisation de l’Administration & Innovation du Service Public, des  Secrétaires Généraux, Directeurs Généraux de l’ administration publique mais également du Représentant de l’Ambassade de France en RDC et d’ autres invités,  que le Chargé de Mission de la CNSSAP, M. Tombola Muke, a fait la présentation – synthèse du rapport annuel 2020 de cet établissement public de prévoyance sociale, mis sur pied par Décret n°15/031 du 14 décembre 2015.
Cette Caisse a pour objectif d’organiser et de gérer les prestations de sécurité sociale qui couvrent la branche des pensions pour les prestations d’invalidité, de vieillesse et des survivants mais aussi la branche des risques professionnels pour les prestations en cas d’accidents du travail et de maladie professionnelle. Cependant, elle pourrait également couvrir toute autre branche instituée ultérieurement par son conseil d’administration après l’accord du Ministre de tutelle.
« Indéniablement, comme depuis 2017, nous avons travaillé plus dur que la majorité des gens. Nous avons courageusement progressé sur tous les axes de notre politique qualité en fournissant une offre premium en amélioration continue pour tous nos clients. Tous les mérites sont pour le personnel de la CNSSAP, les consultants et pour nos partenaires clés, notamment la Direction de la Paie du Ministère du Budget, le PRAAP, la caisse marocaine des retraites (CMR) et l’INAP », reconnaît M. Tombola Muke.

Le Miracle « Fortius »
Ce rapport 2020, nommé « Fortius », faisant référence aux plus forts, plus résilients, est en fait un miracle non seulement de survie dans un contexte mondial affreux marqué par la pandémie de coronavirus (COVID-19), mais surtout de performance inédite réalisée en pleine période de récession de l’économie congolaise avec ses conséquences sur la prestation des agents publics de l’État.
En dépit du fort resserrement des espaces budgétaires et du lourd affaiblissement du franc congolais, la CNSSAP a mobilisé 33,3 milliards de cotisation pour l’exercice 2020, dépassant même le standard du CIPRES, organe régional de la prévoyance sociale.


Fortius est le mérite d’un travail abattu au milieu de l’incertitude et des aléas liés à la crise sanitaire avec son cortège d’infortunes, d’incertitudes, d’angoisses, de terreurs et de deuils qui ont mis à mal les modes de vie, la mobilité et l’organisation du travail partout au monde.
A en croire le Chargé de Mission de la CNSSAP, cette crise a rappelé, pour les organismes de prévoyance sociale, l’urgence d’élargir la couverture et de mieux protéger, en garantissant l’offre de plus de décence et plus de sérénité.
L’année 2020 aura aussi été marquée par l’Audit de surveillance AFNOR (Agence Française de Normalisation) après la certification ISO 9001, norme internationale de qualité ; le lancement en octobre 2018 de CotizApp, une application qui permet aux fonctionnaires de suivre leurs cotisations et de faire des réclamations ; la revalorisation des pensions dans une proportion identique.
En outre, la CNSSAP a, en plus de l’acquisition de son nouveau site www.cnssap.cd présenté en cette circonstance, instauré le management client pour leur laisser le libre champ d’apprécier sa prestation, un dynamisme très prometteur pour l’avenir de la prévoyance sociale en RDC.

Jean-Pierre Lihau porte « Fortius » sur les fonts baptismaux avec confiance…
C’est avec beaucoup de fierté et de confiance face à l’avenir des pensionnés, que le Vice-Premier ministre en charge de la Fonction Publique, Modernisation de l’Administration & Innovation du Service Public a porté sur les fonts baptismaux, Fortius.
A cette occasion, il a loué cette nouvelle page d’histoire de la CNSSAP, qui participe à matérialiser la vision de l’innovation et de la modernisation de la Fonction publique avec l’homme au centre de tout.
Pour faire bénéficier du service de la CNSSAP à tous les agents publics dans l’ensemble du territoire national, le VPM promet de s’impliquer pour son implantation dans les différents coins du pays.
Jean-Pierre Lihau a, en outre, exprimé le satisfecit de son ministère pour l’application de la politique de rajeunissement de la fonction publique, notamment à travers l’ENA et la maîtrise des effectifs et la masse salariale.
Ceci, pour faire montre de sa détermination à changer l’image de la Fonction Publique en République Démocratique du Congo et de garantir aux agents de l’État, des prestations sociales dignes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus