Rutshuru: les FARDC reprennent le contrôle des deux collines qu’occupaient le M23

Sélection de la rédaction

L’attaque des collines de Chanzu et Runyonyi dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu dans la nuit du dimanche à ce lundi 08 novembre, obligeant les FARDC à décrocher, avant de se redéployer ce matin, est attribuée à la rébellion du Mouvement du 23 Mars (M23).

On en sait un peu plus sur l’identité du groupe armé ayant attaqué les positions des FARDC à Chanzu et Runyonyi la nuit du dimanche 07 à ce lundi 08 novembre 2021. Il s’agit bel et bien, selon l’armée des éléments du mouvement du 23 mars (M23) qui a pris d’assaut deux collines situées dans le groupement Jomba en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

D’après l’armée, d’autres tentatives d’attaques par le M23 des localités de Bigega, Ndiza et Mikenge avaient eu lieu du 12 au 22 juillet 2020. Une autre attaque similaire avait eu lieu en janvier 2020 sur les monts Mikeno, Visoke et Karisimbi en territoire de Rutshuru.

« Les Forces Armées de la RDC tiennent à préciser que la dernière attaque du M23 à Chanzu et ses environs intervient au moment où la RDC s’est engagée dans la phase de mutualisation des forces avec les pays voisins pour la normalisation des relations envie d’améliorer la situation sécuritaire dans la sous-région pour une paix durable et un développement harmonieux de nos États », a dit le Général Sylvain Ekenge, Porte-parole adjoint des FARDC.

Face à cette situation, les FARDC disent avoir pris toutes les dispositions nécessaires pour faire échec à cette énième incursion du M23 sur le sol congolais. « A l’heure actuelle, les combats sont en cours et les FARDC sont déterminées à en finir une fois pour toute avec ce groupe armé qui doit être neutralisé de manière définitive », a-t-il déclaré.

Plusieurs des sources locales dont le gouverneur de la province, Carly nzanzu Kasivita, affirment que les deux collines qu’occupait le M23 ont été libérés et sont passées sous le contrôle des FARDC depuis ce soir après d’intenses affrontements qui ont amené l’ennemi à reculer jusque dans le parc national des Virunga.

Mais plusieurs villages de Jomba et ses environs se sont vidés de leurs habitants, dont certains ont pris le chemin de l’Ouganda d’autres la direction de Rutshuru centre dans des familles d’accueil.

Pour rappel, en 2013, la colline de Chanzu était la porte de sortie des combattants du mouvement du 23 mars (M23). Une rébellion qui avait endeuillé les habitants de plusieurs entités du Nord-Kivu, s’emparant même de la ville de Goma, chef-lieu de la province.

MCP/LRP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus