RDC: Le bureau régional de la Fondation Konrand Adenauer déterminé à renforcer l’Etat de droit dans les pays d’Afrique francophone

Sélection de la rédaction

La coordonnatrice principale du Programme pour la promotion de l’Etat de droit en Afrique subsaharienne et francophone de la Fondation Konrand Adenauer, Mme Margaux Wipf a échangé, mardi 9 novembre 2021 avec la ministre d’Etat, Rose Mutombo Kiese. Ce bureau régional vise à renforcer l’Etat de droit dans l’ensemble des pays d’Afrique francophone en coopération avec l’ensemble des acteurs dans  ce domaine en matière de Justice, de droits humains, de démocratie, de gouvernance, de constitutionnalisme et afin de paix et sécurité. 

Elle est satisfaite de voir une femme à la tête du ministère de la Justice dans le renforcement de l’Etat de droit en RDC dont l’impact est concret. Elle joue un grand rôle non seulement dans la vie quotidienne des congolais, mais aussi au-delà, au regard de l’objectif l’amélioration de la stabilité et de la paix dans toute la région.

Elle a salué  l’esprit ouvert de la patronne de la Justice qui tient à ce que ce partenariat puisse s’étendre dans d’autres provinces de la République. Rose Mutombo reste ouverte pour des éventuelles pistes de collaboration.

Juste après cette rencontre, la ministre d’Etat s’est entretenue avec le bureau du Conseil national de la Jeunesse conduite par son président, M. William Mukambila. Il est venu voir la ministre dans le cadre des consultations nationales de la jeunesse qui a pour objectif de mettre toute la jeunesse autour d’une table  pour redéfinir les objectifs de cette jeunesse pour un avenir meilleur. La justice élève une nation. Raison pour laquelle ils ont consulté l’autorité de tutelle pour combattre ensemble tous les maux qui touchent les jeunes, notamment; leurs recrutements dans les groupes armés, leurs incarcérations dans les prisons. Bref, Comment le Conseil peut accompagner ces jeunes avec des conseils et en éducation civique.

La ministre d’Etat leur a donné des orientations pour que les recommandations qui sortiront des concertations nationales fassent objet des plaidoyers auprès des autorités compétentes pour une l’amélioration de la situation de la jeunesse congolaise et leur participation aux organes des prises de décisions.

Bibiche Mungungu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus