RDC: A fin octobre 2021, les dépenses générales de l’État se chiffrent à plus de 4 milliards USD

Sélection de la rédaction

Les dépenses globales du gouvernement congolais se chiffrent à de 8 053,8 milliards de CDF (FC) soit un montant équivalent à plus de quatre (4) milliards de dollars américains à fin octobre 2021, renseigne le rapport des états de suivi budgétaire provisoire du mois d’octobre.

Au cours de cette période, les prévisions budgétaires en faveur des dépenses générales du gouvernement ont été fixées à hauteur de 11 295,9 milliards CDF soit plus de 5,6 milliards de dollars américains.

D’après ce document, le taux d’exécution budgétaire des dépenses générales du gouvernement s’évalue à 71,1% du montant total attendu au cours de cette période.

D’après ce rapport de la Direction générale des politiques et programmation budgétaire du ministère du Budget, au cours de cette période sous examen, les dépenses sur les ressources internes ont été effectuées à hauteur de 7 365,0 milliards de francs congolais (CDF) contre les prévisions budgétaires arrêtées à 9 981,8 milliards de CDF. Ce qui dégage un taux d’exécution budgétaire de 81,1%, selon la même source.

S’agissant des dépenses sur des ressources extérieures, elles s’élèvent à 688,9 milliards de CDF contre les prévisions budgétaires de 2 214,1 milliards de CDF, soit un taux d’exécution budgétaire de l’ordre de 31,1% du montant total attendu au cours de cette période.

Hormis les dépenses liées à la rémunération et celles liées à la rétrocession des administrations financières ainsi qu’au service de dette, l’essentiel des dépenses du gouvernement congolais du mois d’octobre 2021 porte sur les aspects ci-après. Premièrement, l’assistance humanitaire d’urgence en faveur de la population victime de naufrage à Bumba dans la province de la Mongala. Ensuite, le paiement relatif à la prise en charge du TP Mazembe à la préparation de la ligue des Champions 2021-2022 à Mohammedia au Maroc. Troisièmement la mise à disposition des fonds relatifs au budget personnel COP 26 à Glasgow en vue de permettre à la délégation congolaise de défendre sa position lors de ces assises internationales. Quatrièmement, le paiement de fonds pour la finalisation de l’étude du Programme d’urgence du développement communautaire en faveur des 145 territoires du pays. Et enfin, la mise à disposition des fonds en faveur du Service national relatifs à la réalisation du projet d’aviculture et de porciculture dans le groupement de production de Service national située à Buma.

LRP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus