Kinshasa: Vingt femmes leaders de la société civile renforcées en plaidoyer pour un accès aux débats publics dans les médias

Sélection de la rédaction

Des femmes leaders issues de la société civile, de médias et des institutions publics ont bénéficié du mercredi 17 au jeudi 18 novembre 2021 au Centre des handicapés à Kinshasa, à un atelier de renforcement de leurs compétences en plaidoyer lié à l’accès aux débats publics dans les médias, grâce à l’appui technique d’Internews.

Au cours de cette formation, deux experts issus de la société civile ont été sélectionnés pour faciliter cette formation de grande facture aux femmes leaders participantes, de par leurs expertises et expérience dans ce domaine, il s’agit de M. Bienvenu Karhakubwa Nam’ebigaba qui est expert en Paix et développement et président du centre Africain de paix et Gouvernance (CAPG), et Mme Astrid Tambwe, experte en genre et leadership féminin.

Cette formation dont l’objectif est de renfoncer les capacités des femmes leaders en plaidoyer pour l’accès aux débats publics  a connu deux modules pendant deux journées des travaux. Le premier module, sous  le titre  « Plaidoyer et lobbying : compréhension, planification  mise en œuvre », a été facilité par Bienvenu Karhakubwa. Il s’est élargi principalement sur six questions à savoir : Qu’est-ce qu’est le plaidoyer ? Qu’est-ce qui différence le plaidoyer du lobbying ?
Quelles sont les approches du plaidoyer ? En quoi consiste le message de plaidoyer et quels en sont les éléments essentiels? Quelles sont les directions d’un plaidoyer? Comment planifier et mettre en œuvre une action de plaidoyer? Plusieurs exercices d’application et de simulation ont été faits par les participantes.
Le deuxième portant sur le genre et leadership féminin a été développé par Mme Astrid Tambwe. Elle a mis en exergue le sens du concept leader qui selon elle, doit être compris comme une personne qui influence pour le développement d’une structure, d’un groupe de gens ou d’une entité donnée.

Elle s’est ensuite attardée sur les trois types de leadership, à savoir, le leadership autoritaire qui consiste à centraliser le pouvoir, le leadership démocratique là où la participation de tous est encouragée dans le travail. Et le leadership permissif qui, à en croire Mme Tambwe, laisse les gens s’exprimer librement.

De son côté,  M. Didier Mbuy, chargé de projet de l’ACOFEPE a invité les femmes leaders de la société civile à s’approprier des basiques nécessaires pour l’élaboration d’une campagne de plaidoyer en général, et en particulier celle visant leur accès aux médias et de pratiquer ce type de plaidoyer auprès d’autres femmes certes, mais aussi auprès de tout autre décideur pouvant convertir l’objectif du plaidoyer en réalité, c’est-à-dire la visibilité médiatique des femmes parmi les acteurs de la vie politique, sociale et économique.
Il convient de signaler que l’ACOFEPE a organisé une autre formation au même moment dans la ville de Mbujimayi au bénéfice des femmes journalistes de la province du Kasaï-Oriental. L’ACOFEPE est une association sans but lucratif regroupant les femmes journalistes de la presse imprimée et des médias en ligne.

Cet atelier de formation s’est clôturé par une cérémonie de remise de brevet aux vingt participantes.

B.K

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus