Amélioration de la gouvernance économique : bientôt un Plan stratégique de la réforme des finances publiques

Sélection de la rédaction

Le gouvernement de la République est plus que préoccupé par l’accroissement et la gestion rationnelle des finances publiques. C’est ce qui explique la tenue dernièrement, de l’atelier du lancement du Plan stratégique de la réforme des finances publiques 2022-2028.

Cette activité présidée par le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a donné l’occasion de présenter aux services réformateurs et aux différents partenaires du gouvernement, ce document élaboré par le Comité d’orientation de la réforme des finances publiques (COREF), pour amendement et adoption.

Pour le ministre Nicolas Kazadi, ce plan fait suite à celui élaboré au mois de mars 2010 par le gouvernement de la République, avec comme objectifs, la refondation des Finances publiques et la réforme de l’État par le budget.

Cette activité qui a bénéficié du soutien financier de l’Union Européenne, était une occasion pour l’ambassadeur Jean-Marc Châtaigner, d’expliquer les contours de ce plan d’action, qui intègre les axes d’intervention détaillés dans le mémorandum de politique économique et fiscale du Programme triennal soutenu par le FMI (Fonds monétaire international) et la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

En appui à cette stratégie, Jean-Marc Châtaigner affirme que, 5 axes ont été identifiés par les partenaires techniques et financiers dans le cadre du Groupe Inter bailleurs en charge de finances publiques. Il s’agit a-t-il dit, de la transparence minière, de la mobilisation des recettes, de la digitalisation, de la décentralisation financière et de la bonne gouvernance budgétaire.  » Le moment est opportun et favorable à une amélioration de la gouvernance économique de la RDC. La gouvernance, c’est l’épine dorsale de la gouvernance politique. Elle mérite donc une attention particulière en cette période de relance des réformes des finances publiques « , a fait savoir l’ambassadeur de l’Union Européenne.

Corriger certaines failles

Pour le Coordonnateur du COREF Godefroid Misenga, c’est à l’issue de l’évaluation des réformes de 2019 qu’il a été constaté des faiblesses qui méritent d’être corrigées à travers ce nouveau Plan stratégique de la réforme des finances publiques, bâti autour de 8 chantiers. Il s’agit de la réforme budgétaire, la réforme du système fiscal, la rationalisation des recettes non fiscales, la gestion de la dépense, l’amélioration de la gestion de la dette publique et de la passation des marchés, la gestion des comptes bancaires avec la création d’un compte unique du trésor, et la mise en place du système de contrôle de la Cour des comptes qui doit être déconcentré avec un contrôle interne et contrôle citoyen.
Ce Plan stratégique de la réforme des finances publiques a poursuivi le Coordonnateur du COREF, vise également l’accompagnement des provinces et la transparence budgétaire avec la publication des documents clés et la numérisation du système des finances publiques.

Outre l’ambassadeur Jean-Marc Châtaigner, Mme Malangu Kabedi, Gouverneure de la Banque centrale du Congo (BCC) a également pris part à cette activité.

José Wakadila

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus