spot_img

Consulter le journal

Conférence – Débat : « Le développement de la Province de la Tshopo est-il encore possible à l’horizon 2030 ? »

AccueilSociétéConférence - Débat...

Dans le cadre de ses activités ordinaires, la Dynamique pour la Renaissance de la Tshopo avait une conférence – débat autour du thème « le développement de la Province de la Tshopo est-il encore possible à l’horizon 2030 ? La manifestation qui a rehaussé de la présence des notabilités de la Province de la Tshopo et autres invités de taille avait eu lieu le samedi 11 décembre 2021 au CEPAS situé dans la commune de Gombe à Kinshasa.

Prenant le premier la parole, Bruno Losondele en sa qualité de modérateur de la cérémonie, avait souhaité la bienvenue à toute l’assistance tout en exprimant le vœu de voir chacun des participants apporter sa contribution à la renaissance de la province de Tshopo aujourd’hui en proie à plusieurs défis à relever.

Honorable André Ipakala, ingénieur Bandole et professeur émérite Lombeya Bosongo Likundelio

Succédant au modérateur Losondele, le secrétaire général de la Dynamique pour la Renaissance de la Tshopo, Michel Alamazani avait circonscrit le cadre dans lequel cette activité était organisée. Justifiant la pertinence de l’avènement parmi tant d’autres organisations militant pour le développement de la Tshopo, M. Alamazani avait décrit littéralement la situation de la Tshopo dans tous ses états: rébellion, guerre, pillages, paupérisation de la population,…

Selon le secrétaire général de la DRT, la Tshopo en tant que la plus grande province de la RDC, dispose des potentialités qu’il convient d’exploiter utilement pour booster le développement de cette entité administrative. Michel Alamazani croit dur comme le fer que grâce à la mobilisation de toutes les ressources humaines et autres dont dispose fort bien la Tshopo, cette province peut redevenir ce qu’elle avait été à l’accession de la RDC à l’indépendance, à savoir le troisième pool économique du pays.

Dans son intervention, André Ipakala, député provincial n’était pas allé par quatre chemins pour répondre à la grande question ayant était l’objet de cette conférence. L’élu de Bafwasende connu pour sa lutte acharnée contre la dame pauvreté, avait révélé que le développement tant souhaité de la Tshopo est possible à l’horizon 2030 pour autant que les fils et filles de cette province se mobilisent autour des valeurs telles que : honnêteté, sincérité, franchises, loyauté, prise de conscience,… qui sont des pistes majeurs pour le moment opportun à cette fin.

André Ipakala a conseillé d’exploiter dans chacun des enfants de la Tshopo des qualités et non stigmatiser leurs faiblesses. En outre, il s’en prend à ceux là qui pour des raisons inavouées, ont peur d’échouer dans leur entrepreneuriat.

Évoquant l’adage selon lequel qui ne risque rien n’a rien, il a encouragé tout le monde aimant la Tshopo à s’investir en faveur de son développement tous azimuts.

De leurs parts, Messieurs Bandole et Koffi, deux experts en environnement avaient fait des démonstrations éloquentes de nature à continuer positivement au développement de la Tshopo à travers une bonne gestion de l’environnement.

Concluant et intervenant le dernier, le professeur émérite Lombeya Bosongo Likundelio avait fait savoir qu’il était disposé à mettre tout son grand savoir au bénéfice de sa province. Il avait accepté de travailler la main dans la main avec la DRT pour que cette structure puisse atteindre ses assignations statutaires.

La Dynamique pour la Renaissance de la Tshopo avait été créée le 16 octobre 2020 à Kinshasa. Elle se veut un cadre de réflexion, d’analyse et de solutions des problèmes auxquels la province de la Tshopo est confronté pour son développement au centre duquel se trouve l’homme Tshopolais.

La pertinence de la création de la DRT réside dans le fait qu’elle tient à transformer les richesses potentielles de la Tshopo en richesse réelles.

Par ailleurs, la DRT était poussée à voir le jour après que des constats ci-après ont été faits :

1. La problématique de la situation socio-économique et politique de la province.

2. La persistence de cette situation déplorable.

3. La volonté d’améliorer les conditions de vie des Tshopolaises et Tshopolais.

En perspective, la DRT projette des actions dans la province de la Tshopo en commençant par la ville de Kisangani, notamment des actions relatives à l’agriculture, au microfinance et entrepreneuriat.

Philippe Dephill Lipo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Kinshasa : La résidence de Vital Kamerhe attaquée par des hommes lourdement armés en tenue des FARDC

La résidence de l'honorable Vital Kamerhe, située dans la commune de la Gombe, a été attaquée cette nuit par une vingtaine d’hommes en tenue militaire « utilisant des drones », selon des sources. Des sources indiquent que le commando a...

Bureau définitif de l’A.N: F. TSHISEKEDI recommande que la liste soit revue et corrigée en tenant compte de la représentativité de la Grande Orientale

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est entretenu, vendredi à la Cité de l’Union africaine, avec 406 députés nationaux et une quarantaine des chefs de regroupements politiques de l’Union sacrée de la nation (USN) qui constituent...

Kinshasa: Plusieurs décès et dégâts matériels dans un accident de circulation au niveau de l’aéroport international de N’djili

Un accident de circulation routière s'est produit le jeudi 16 mai 2024 à Kinshasa, capitale de la République de la République Démocratique du Congo. Le drame ayant occasionné plusieurs pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables avait eu...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.