spot_img

Consulter le journal

Kisangani: Moïse Katumbi lève le suspens sur son appartenance à l’Union Sacrée

AccueilPolitiqueKisangani: Moïse Katumbi...

Le président d’Ensemble pour la République a foulé hier lundi 20 décembre 2021 le sol boyomais en provenance de Lubumbashi à bord de son jet privé.

Aussitôt après, Moïse Katumbi Chapwe s’est adressé à la population de Kisangani à l’esplanade de la Grand-Poste dans la commune Makiso. Durant son message en swahili aux Boyomaises et Boyomais, il s’est résolu d’accorder la parole à quelques catégories sociales pour exprimer leurs problèmes.

Un étudiant de l’Université de Kisangani (UNIKIS) est sorti de l’ordinaire pour poser une question au président d’Ensemble pour la République qui brûle les lèvres de tous les Congolais.

« Vous étiez dans LAMUKA puis vous avez adhéré dans l’Union Sacrée de la Nation. Jusqu’à présent, votre position n’est pas claire. Pouvez-vous la clarifier ici ? », a posé à brûle-pourpoint ce futur cadre du pays à Moïse Katumbi Chapwe.

Ce dernier n’est pas allé par le dos de la cuillère dans sa réaction. « Même si je suis dans l’Union Sacrée de la Nation, je dois jouir de ma liberté d’expression ».

Par cette petite réponse, le suspens est levé quant à l’appartenance ou non de Moïse Katumbi à l’Union Sacrée de la Nation. Il y est bel et bien !

Sa décision d’adhérer à l’Union Sacrée était motivée par son souci de ne pas voir le pays bloqué.

« La République Démocratique du Congo que nous aimons tous et voulons qu’elle aille de l’avant », a – t – il affirmé.

Concernant la desserte en énergie électrique qui pose problème dans la ville de Kisangani à cause des pannes de la Centrale hydroélectrique de la Tshopo, le chairman d’Ensemble pour la République a promis d’en parler avec le gouvernement.

S’agissant de l’appel aux investisseurs afin de résorber le chômage dans la province de la Tshopo, Katumbi Chapwe a déploré l’état délabré des routes qui ne peut pas encourager les investisseurs.

Il a demandé aux Congolais de cultiver l’amour entre eux, de bannir le tribalisme. « Si nous voulons que notre pays aille de l’avant, soyons éveillés. A chaque élection, il y a des pleurs. Nous ne devons pas continuer de pleurer. C’est pourquoi je suis venu implanter le parti politique Ensemble pour la République à Kisangani, auquel je vous demande d’adhérer très nombreux ».

Séance tenante, Moïse Katumbi a promis de prendre en charge l’étudiant qui lui a posé cette question jusqu’à la fin de ses études.

Signalons que Moïse Katumbi Chapwe a été introduit par Jean-Claude Esuka et Dieudonné Bolengetenge, respectivement coordonnateur d’Ensemble pour la République dans province de la Tshopo et secrétaire général de ce parti. Plusieurs personnalités font partie de sa délégation, notamment Olivier Kamitatu, son porte-parole et Cherubin Okende, ministre des Transports et Voies de communication du gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde.

Après Kisangani, le président du Tout-Puissant Mazembe-qui a aussi dans sa suite Jean Kasusula, ex-joueur de ce club à la retraite et ressortissant de la province de la Tshopo- se rendra à Buta et Isiro, chefs-lieux respectivement des provinces du Bas-Uélé et du Haut-Uélé, après à voir visité quelques sites de Kisangani.

Gilbert Risasi Sindano 

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

PSG : Le message curieux de Dembélé au Barça après les avoir éliminé

L’attaquant du PSG, Ousmane Dembélé a réagi avec calme et détermination après avoir été sifflé et insulté par les supporters du Barça avant et pendant le choc retour des quarts de finale de Ligue des Champions. Ousmane Dembélé a vécu...

Justice : L’ancien vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, condamné à 20 ans de servitude pénale pour le meurtre de sa femme

. Jugé en procédure de flagrance au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures sous le gouvernement Ilunga Ilunkamba et cadre du PPRD, a été condamné le mercredi 16 avril à 20 ans de prison...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.