Rencontre de l’Union Sacrée en présence de Félix Tshisekedi lundi 24 janvier à l’hôtel du fleuve Congo: le sort de Kabund est-il scellé ? 

spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Une réunion en présentiel de l’Union Sacrée de la nation a eu lieu le lundi 24 janvier 2022, tard dans la nuit, à l’hôtel Fleuve Congo entre les chefs des regroupements politiques de cette plateforme politique. Etaient présents, le président du Sénat, le président de l’Assemblée nationale, le Premier ministre, et le président de la République en personne. A en croire Lambert Mende Omalanga, porte-parole désigné de l’Union sacrée pour la circonstance, c’était une occasion d’échanges des vœux et de dialogue sur l’actualité politique du pays. A cette occasion, les chefs des regroupements politiques qui composent l’Union ont renouvelé leur loyauté à Félix-Antoine Tshisekedi Tshisekedi et adopté un calendrier d’activités au regard de la situation politique du moment. 

Kabund: une page tournée ?

Une absence très remarquée à cette cérémonie est celle de Jean-Marc Kabund-A-Kabund. Le président a.i. de l’UDPS et premier vice-président de l’assemblée nationale, a été désavoué. « Kabund appartient désormais au passé. Un directoire de l’Union sacrée sera mis en place dans les jours à venir en perspective des enjeux à venir », a confié un député présent à cette rencontre.

Pour rappel, après une expédition (punitive) de la Garde Présidentielle à son domicile, Jean-Marc Kabund a annoncé le 14 janvier, par un tweet, qu’il démissionnait de son poste de 1er Vice-président de l’Assemblée nationale.

Bien que l’homme n’ait pas formalisé cette démission, les présidents des regroupements politiques et les députés nationaux de l’UDPS l’ont désavoué, ainsi que plusieurs structures au sein de son parti politique.

Cette absence de Jean-Marc Kabund à Fleuve Congo Hôtel n’est pas une première à une manifestation à laquelle participe le président de la République. L’on rappelle que lorsque le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi a remis officiellement des bus aux étudiants des universités et instituts supérieurs de la RDC, dans le cadre du projet « Trans Academia », le président ad intérim de l’UDPS était encore le grand absent. Pendant que la cérémonie se déroulait en présence des hautes autorités, l’homme visitait l’état d’avancement des travaux de construction du terrain Waya-Waya à Kingabwa.

Cette énième absence du « maître-nageur » paraît comme si le vin est tiré. Il ne lui reste plus qu’à le boire jusqu’à la lie. Sa non présence à Fleuve Congo Hôtel et des déclarations de désaveu qui se succèdent prouvent à suffisance que son sort est définitivement scellé.

LRP

Entrer en contact

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Article recent

spot_img

A la Une