Mobilisation des recettes non fiscales de l’Etat: Les directeurs de la DGRAD réfléchissent sur la dématérialisation des procédures, le civisme fiscal et la valorisation du capital humain 

spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi a procédé, jeudi 27 janvier 2022 au lancement des travaux de la conférence des directeurs de la Direction Générale des Recettes, Administratives , judiciaires domaniales et de Participations (DGRAD), édition 2022 sous le thème :  » la dématérialisation des procédures, le civisme fiscal et la valorisation du capital humain, gage de la mobilisation accrue des recettes ». C’était à la résidence St Pierre Claver de la Gombe.

Pendant trois jours, soit du 27 au 29 janvier 2022, les directeurs de la DGRAD venus dans toutes les provinces du pays vont réfléchir sur les stratégies de mobilisation des recettes non fiscales de l’Etat et ainsi pouvoir exécuter les assignations budgétaires de l’exercice 2022.

Dans son mot de circonstance, le ministre des Finances, Nicolas Kazadi a reconnu que l’année 2022 est plein de défis car ils sont appelés à faire mieux.  » J’ai décidé de faire de ministère des Finances, un ministère moderne, mobilisateur et performant.  » a-t-il souligné. Raison pour laquelle, les entités administratives du ministère de Finance, notamment la DGRAD ont signé des contrats de performance,pour la maximisation des recettes.

Pour lui, la présente conférence constitue une opportunité pour la DGRAD de traduire leur vision et leur engagement communs pris à Moanda en plan d’actions en vue de concourir à la mobilisation des recettes, cadre d’une qualité de service amélioré.

D’après le ministre des Finances, le thème a lui seul résume les attentes du gouvernement vis-à-vis de la DGRAD. Ces trois jours d’échange vont permettre l’élaboration des stratégies qui visent l’accroissement de la mobilisation des recettes de l’Etat. C’est aussi l’occasion de construire des relations humaines entre travailleurs qui passent tous leurs temps au travail et qui forment une équipe.

Il a cru aux capacités des directeurs qui, avec leurs intelligences, peuvent aboutir aux bons résultats.  » J’ai pris l’engagement de ne pas accumuler les retards dans les rétrocessions et aux primes exceptionnels auxquels nous nous sommes engagés », a-t-il rassuré à l’assistance.

Le ministre Nicolas Kazadi a confirmé que la DGRAD est une régie d’avenir d’abord par la nature de ses axes générateurs mais aussi par ses connexions avec tous les services de l’Etat dont le service d’assiette. Ainsi, la DGRAD est le canal par lequel la population accède aux différents services publics.  » Vous avez un nouveau challenge pour 2022, c’est de mobiliser 2935 milliards des Francs congolais , soit une augmentation de 33% par rapport aux recettes réalisées en 2021″,a insisté le ministre. Plusieurs projets sont en cours à savoir; la dématérialisation des procédures; la rationalisation des axes générateurs des recettes fiscales ; l’amélioration de l’élargissement de l’assiette ; la collaboration harmonieuse entre personnel, etc.

Il a saisi cette occasion pour exhorter les participants à réfléchir profondément sur ce challenge de la DGRAD. Il est vrai que la dématérialisation, le civisme fiscal, le capital humain sont les facteurs majeurs pour une DGRAD performante et moderne.

Le plan d’actions devra permettra à la DGRAD de réussir à sa mission pour la maximisation des recettes avec et en collaboration avec le service d’assiette et aussi atteindre les prévisions budgétaires de 2022 . Il a à cet effet, encouragé le travail abattu pour ce mois de janvier par rapport aux assignations réalisées.

Prenant la parole à son tour, le Directeur Général de la DGRAD, Jean Parfait Ntabala Murhandikire a salué cette rencontre qui va procéder à une évaluation des réalisations budgétaires de l’exercice 2021, faites avec satisfaction. Il est évident, a-t-il dit, de les évaluer, pour retenir celles à reconduire en 2022 et à ajouter d’autres afin que les montants assignés soient largement atteints si pas dépassés.

A en croire le Dg, le thème de la conférence dit déjà tout. Il est important de réfléchir sur un logiciel qui va aider à mettre de côté les papiers pour la numérisation, parler du civisme avec l’éthique sur le renforcement des capacités du personnel , le respect du code de bonne conduite des agents de l’Etat.  » Je crois que cela ne pourra donner que des bons résultats. Ainsi, l’homme doit rester au centre de toute notre action. D’autres stratégies techniques pourraient être ajoutées avec le service d’assiette pour que dans chaque secteur nous puissions trouver les moyens d’atteindre les assignations qui nous ont été assignées », a-t-il insisté.

« Pour l’exercice 2022, la loi des finances nous oblige de réaliser un montant de 2935 milliards de francs congolais, soit une augmentation de 33% par rapport à l’exercice 2021 », a conclu le Dg Jean Parfait Ntabala.

Bibiche Mungungu

Entrer en contact

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Article recent

spot_img

A la Une