spot_img

Consulter le journal

Qui est François Beya, conseiller spécial de Tshisekedi à la sécurité, mis aux arrêts ?

AccueilSociétéQui est François...

François Beya, le « Monsieur sécurité » du président Félix Tshisekedi est en détention depuis le 5 février dans les locaux de l’Agence nationale de renseignements (ANR). Retour sur le parcours d’un homme qui a été au cœur des dispositifs sécuritaires de quatre régimes successifs en République démocratique du Congo. Les faits reprochés à François Beya restent pour l’instant inconnus. Dans son communiqué, la présidence évoque uniquement « indices sérieux attestant d’agissements contre la sécurité nationale ».Un homme clé du système Tshisekedi.

Une page se tourne au sein du palais présidentiel. François Beya avait servi les quatre régimes différents en un peu moins de 30 ans. Il était présenté comme un homme clé du système Tshisekedi.

Âgé de 67 ans, François Beya a été recruté au milieu de la décennie 80 au Centre national des documentations (CND), ancêtre de l’actuelle ANR, sous le régime du dictateur Mobutu Sese Seko.

Affable, ce père de plusieurs enfants, surnommé Fantômas parce que passant inaperçu malgré ses responsabilités, est « un véritable commis de l’État, effacé, efficace, cartésien et professionnel », témoigne auprès de l’AFP un retraité de l’ANR.

Il accédait à ce poste bien qu’étant originaire du Kasaï (centre de la RDC), la région de l’opposant historique Étienne Tshisekedi, père de Félix, raconte cet ancien agent. Une carrière qui démarre sous le régime de Mobutu.

Pendant cette période, François Beya a bénéficié de formations dans plusieurs pays, notamment en Europe, en Israël et aux États-Unis.

En 1994, il est affecté au Conseil national de sécurité (CNS) comme assistant principal de Tshibombo Mukuna, Conseiller spécial en matière de sécurité du président Mobutu. En mai 1997, Laurent-Désiré Kabila, à la tête d’une coalition de groupes rebelles et soutenu par des pays de la région, chasse Mobutu du pouvoir.

François Beya prend le chemin de l’exil pour moins d’une année. Le chef de l’ANR de cette époque, Didier Kazadi, qui chapeautait aussi le Conseil de sécurité de l’État (CNE), le nomme directeur de son cabinet.

À cette époque, il a joué un grand rôle dans le retour de nombreux partisans de Mobutu qui avaient fui le pays à l’avènement de Laurent-Désiré Kabila. À la mort de celui-ci, assassiné après quatre ans de pouvoir, Joseph Kabila succède à son père.

« S’étant fait remarquer par son expertise, le président Kabila-fils lui a confié la stratégique Direction générale de migration (DGM), comme directeur général, pendant 12 ans », rapporte le retraité de l’ANR.

Nommé à la tête du Conseil national de sécurité par Félix Tshisekedi 

Proclamé vainqueur de la présidentielle de décembre 2018, le président Félix Tshisekedi fait de lui son Conseiller spécial en matière de sécurité, chef du Conseil national de sécurité qui chapeaute l’ensemble des services des renseignements du pays.

« François Beya a aidé le président Tshisekedi à assoir son pouvoir et son régime, parce qu’il jouait le rôle de trait d’union avec l’ancien président Kabila », estime cet ex-agent de l’ANR à la retraite.

Mais, il n’a pu empêcher en décembre 2020 la rupture de l’alliance de gouvernement qui liait le président Tshisekedi aux partisans de son prédécesseur Joseph Kabila.

Après près de 40 ans dans le système sécuritaire de la RDC, François Beya a servi quatre régimes successifs. « Il me semble qu’il n’a pas décroché à temps », regrette le retraité de l’ANR.

TV5 /LRP

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Assemblée nationale : Kamerhe range la levée des immunités de Kazadi et Rubota dans les priorités de son mandat

Après l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale qui a donné Vital Kamerhe vainqueur avec 371 voix sur 407 votants, la nouvelle équipe est entrée effectivement en fonction ce vendredi 24 mai après la remise et reprise qu’il y...

Kinshasa : une partie de l’avenue Pierre Mulele (ex. 24 Nov.) totalement détériorée

L'avenue Pierre Mulele (Ex. 24 novembre ou Libération) dans son tronçon entre la prison centrale de Makala et les arrêts Bambole et petit pont est dans un état de détérioration totale, selon le constat effectué sur place ce vendredi...

Coopération technique JAPON-RDC: Remise du Projet d’Appui au Renforcement des Capacités des 3 Directions provinciales de l’INPP

Le jeudi 23 mai 2024 à Kinshasa, en présence de Son Excellence Madame Claudine NDUSI, Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale, Son Excellence Monsieur OGAWA Hidetoshi, Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, a...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.