spot_img

Consulter le journal

Journée mondiale de la radio: La FRPC a organisé un café de presse sur la viabilité économique des radios communautaires avec l’appui d’Internews

AccueilSociétéJournée mondiale de...

Avec l’appui technique d’Internews, la Fédération des Radios de proximité du Congo (FRPC) a organisé lundi 14 février 2022 à l’hôtel Béatrice de Gombe, un café de presse à l’occasion de la Journée Mondiale de la Radio célébrée le 13 février de chaque année. Cette activité qui s’est déroulée sous le thème : « La viabilité économique des radios communautaires : défis et opportunités », s’inscrit dans le cadre du programme Media Sector Development Activity (MSDA).

A cette occasion, le Secrétaire permanent du FRPC, Adelin Mboma, a souligné dans son mot de bienvenue que, la profusion des informations fausses favorisée souvent par le culte outrancier du scoop à travers un traitement déséquilibré par les acteurs des médias, rappelle la nécessité pour le journaliste radio, de produire un contenu indépendant et de qualité, tenant compte des normes éthiques et de l’intérêt public. C’est cela même le prix de la crédibilité dit-il, ajoutant que la crédibilité du journalisme radio demeure l’accès à l’information, qui reste un défi dans un pays continent comme la RDC.

Il a par ailleurs reconnu que la radio est le média le moins cher et le plus consommé au pays, grâce notamment à la gratuité de ses programmes et une large diversité des supports. Mais très peu des stations radios disposent des matériels et d’une énergie stable qui puissent garantir une couverture puissante et permanente au niveau national. Aussi souligne-t-il, « On ne peut parler de la crédibilité et de l’accessibilité sans mettre en surface la question de la viabilité des stations radios ». Pourtant, la majorité des radios en RDC, n’ont pas des ressources économiques nécessaires pour produire le contenu indépendant et de qualité, et garantir une couverture large et inclusive.

A cet effet poursuit Adelin Mboma, le rôle irremplaçable des radios communautaires en RDC, n’est plus à démontrer dans le processus de diversité culturelle, la diffusion d’informations, d’éducation, dans le culte contre la pauvreté pour la cohésion social et pour le développement dans la construction pour le changement social au bénéfice des populations, particulièrement des groupes marginalisés.

Supprimer certaines taxes injustifiées

Parlant des défis, Adelin Mboma reste d’avis que sur le plan du contexte juridique de la radio communautaire, le statut de cette dernière n’est pas connu par la loi. Raison pour laquelle la radio communautaire est assimilée au média privé commercial, lequel statut l’empêche d’œuvrer normalement. Il y a également la multiplicité des taxes ; la précarité de l’environnement économique (pauvreté de la population) ; la gestion calamiteuse ; la pléthore du personnel ; l’absence d’innovations et l’insécurité pour certaines d’entre elles.

En ce qui concerne les opportunités, le Secrétaire permanent de la FRPC salue l’avènement du numérique ; la présence des partenaires ; la volonté politique du gouvernement à booster le secteur médiatique ; l’accompagnement des communautés ; la présence des opérateurs économiques dans certains milieux.

En guise des perspectives, Adelin Mboma préconise la suppression pure et simple de certaines taxes injustifiées et la baisse drastique de celles reconnues par la loi ; la reconnaissance de la radio communautaire à travers une loi qui tient compte de sa spécificité d’où tout découlera ; la subvention des radios par l’Etat ; la mise en place des activités génératrices des revenus ; la solidarité entre médias locaux ; le renforcement de l’encrage communautaire ; la migration vers le numérique et présence sur les réseaux sociaux…

Tout compte fait, Adelin Mboma pense que, une radio viable sur le plan économique est un avantage pour les auditeurs et un gage pour son personnel dont la stabilité et la confiance seront garanties. C’est aussi un partenaire non négligeable de l’Etat sur le plan fiscal et de développement.

Pour sa part, le Directeur pays d’Internews, M. Karim Bénard-Dende, a dit que cette structure qui  dispose d’une histoire particulière avec la radio, à travers ses bureaux implantés dans plus d’une cinquantaine de pays à travers le monde, ne pouvait pas manquer cette opportunité d’appuyer la FRPC dans son intention de rappeler aux congolais, l’importance du média le plus inclusif pour l’ensemble des citoyens, depuis des décennies.

La radio étant l’un des médias le plus écouté

Il a rappelé que, Internews travaille depuis plusieurs années à améliorer l’accès et la qualité de l’information disponible pour les citoyens et les communautés, en appuyant le développement des médias locaux. « La radio étant l’un des médias le plus écouté, le plus populaire et le plus accessible au monde selon différents rapports internationaux, Internews assoie donc sa stratégie sur cet outil créé par Gulielmo M, il y a plus d’une centaine d’années, pour répondre aux besoins en information des populations vivant dans un environnement difficile », a-t-il dit, avant d’affirmer que, Internews appuie plus d’une septantaine de radios communautaires reparties à travers la RDC et la question de leur viabilité économique, grâce au P Media Sector Development Activity (MSDA) financé par l’USAID à travers FHI 360 ainsi que par les Coopérations Suédoise et Suisse.

Dans son mot, le représentant du Ministre de la Communication et Médias, Directeur Gabriel Ngimbi, a rappelé que, lors de sa 36ème session tenue en 2011, la Conférence générale de l’UNESCO a proclamé le 13 février, comme journée internationale de la radio. En 2012, l’Assemblée générale réunie en sa 67ème session, approuva officiellement cette proposition à travers une résolution. L’objectif de cette journée est de sensibiliser davantage le public et les médias sur l’importance de la radio, en encourageant notamment les décideurs, à développer l’accès à l’information, par le biais de la radio et à renforcer la mise à niveau en réseau et la coopération internationale entre radiodiffuseurs.

Il a regretté le fait que, peu de radios ont une couverture large et permanente au niveau national, ce qui est de nature à constituer un fort handicap pour un environnement démocratique qui requiert une participation régulière des populations locales dans l’optique d’un développement endogène et inclusif. Heureusement dit-il, l’apparition des radios communautaires ou de proximité pallie largement à ce handicap de pénétration, en permettant à ces populations, d’être informée sur l’actualité, d’être formée sur des questions d’intérêt social et grâce à des émissions de sensibilisation, de participer activement à une dynamique de construction d’une paix sociale, par la promotion des mécanismes communautaires de prévention et de résolution des conflits.

A noter que plusieurs exposés ont couronné cette activité entre autres « L’impact des radios associatives dans le développement des communautés », par Jean-Claude Lumisa, Chargé de programme à la FRPC ; «La viabilité économique des radios communautaires : défis, opportunités et perspectives », par Innocent Bulambembe, Expert sur le développement des médias communautaires ; « l’état de lieux du régime fiscal et parafiscal des radios associatives, communautaires et confessionnels », Me Godefroid Kabongo, Avocat au Barreau de Kinshasa ; « Politique nationale du Gouvernement : un cahier des charges type aux médias associatifs, communautaires et confessionnels », Gabriel Ngimbi, Directeur au Ministère de la Communication et Médias.

José Wakadila et Melody Sylvie Kilembe

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Kinshasa : La résidence de Vital Kamerhe attaquée par des hommes lourdement armés en tenue des FARDC

La résidence de l'honorable Vital Kamerhe, située dans la commune de la Gombe, a été attaquée cette nuit par une vingtaine d’hommes en tenue militaire « utilisant des drones », selon des sources. Des sources indiquent que le commando a...

Bureau définitif de l’A.N: F. TSHISEKEDI recommande que la liste soit revue et corrigée en tenant compte de la représentativité de la Grande Orientale

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est entretenu, vendredi à la Cité de l’Union africaine, avec 406 députés nationaux et une quarantaine des chefs de regroupements politiques de l’Union sacrée de la nation (USN) qui constituent...

Kinshasa: Plusieurs décès et dégâts matériels dans un accident de circulation au niveau de l’aéroport international de N’djili

Un accident de circulation routière s'est produit le jeudi 16 mai 2024 à Kinshasa, capitale de la République de la République Démocratique du Congo. Le drame ayant occasionné plusieurs pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables avait eu...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.