spot_img

Consulter le journal

Allègement des mesures dues au Covid-19 en RDC: La VSV salue la levée du couvre-feu, mais dénonce le coût relativement élevé du test

AccueilSociétéAllègement des mesures...

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV) a dans un communiqué rendu public, salué la levée du couvre-feu instauré dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Cette ONG a salué cette décision prise par le gouvernement de la République Démocratique du Congo de la mesure d’exception du «  couvre-feu » instaurée depuis le 18 décembre 2020 par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, laquelle mesure a été prise pour limiter la propagation de la pandémie à coronavirus.

En effet, c’est à l’issue de la réunion du Comité multisectoriel de lutte contre la Covid-19 que l’allègement de cette mesure a été rendu possible suite à l’évolution positive de la pandémie, sauf dans les deux provinces sous l’état de siège en l’occurrence le Nord-Kivu et l’Ituri.

Dans un autre registre, la VSV déploré le coût relativement élevé de test Covid-19, lequel n’est pas à la portée de toutes les bourses, compte tenu de la précarité de vie de la population.

C’est ainsi que, craignant la résurgence saisonnière d’une éventuelle 5ème vague, tout en sachant que l’actuelle vague de la Covid-19 n’est pas encore éradiquée en dépit de tous les efforts consentis par tous les partenaires impliqués dans la lutte contre cette maladie, la VSV invite le gouvernement congolais à faire observer les gestes barrières, réduire de façon significative jusqu’à 10$ si pas à 5$ le coût du test Covid-19, pour permettre à tous ceux qui sont dans le besoin, d’y accéder facilement et de, tout mettre en œuvre pour augmenter le taux de couverture vaccinale en RD Congo.

Plaidoyer l’ouverture de la radio-télévision Sarah de l’Equateur

Dans un autre chapitre, la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme a exprimé ses vives préoccupations consécutivement à la fermeture irrégulière et prolongée de la Radio-Télévision Sarah (RTS), une chaîne privée émettant à Mbandaka, Chef-lieu de la province de l’Equateur dont les installations ont été scellées  sur ordre du Gouvernement provincial de l’Equateur.

Des informations parvenues à la VSV renseignent que c’est sur base d’un Arrêté Ministériel n°2027/02/CAB/MINIPRO EDD-T-CM NTI-PPG/BEL/EQ/2021 du 15 novembre 2021 portant fermeture provisoire de la Radio-Télévision Sarah (RTS), que ce média privé a été fermé à titre provisoire, pour une durée de soixante (60) jours sous prétexte « d’inciter la population à la désobéissance civile et de diffuser régulièrement les discours haineux, xénophobes et incendiaires sur ses ondes ».

En outre, en date du 18 novembre 2021, le siège de la Radio-Télévision Sarah (RTS) a été assiégé par des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) qui ont contraint ce média d’interrompre brusquement ses émissions. Les journalistes et autres agents ont été jetés dehors et le média mis sous scellé jusqu’à ce jour.

Tous les efforts menés depuis lors par les responsables de la RTS auprès des autorités provinciales de l’Equateur et auprès du Président national du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) pour obtenir la levée de ladite mesure de fermeture, demeurent sans suite jusqu’à ce jour.

Face à cet état de chose, la VSV condamne la fermeture prolongée de la RTS qui viole le droit à l’information de la population de l’Equateur en général et de la ville de Mbandaka en particulier.

Aussi demande-t-elle aux autorités congolaises, de tout mettre en œuvre pour garantir la liberté de la presse et faire respecter le droit à l’information de la population sur toute l’étendue du territoire de la RDCongo.

José Wakadila

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

PSG : Le message curieux de Dembélé au Barça après les avoir éliminé

L’attaquant du PSG, Ousmane Dembélé a réagi avec calme et détermination après avoir été sifflé et insulté par les supporters du Barça avant et pendant le choc retour des quarts de finale de Ligue des Champions. Ousmane Dembélé a vécu...

Justice : L’ancien vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, condamné à 20 ans de servitude pénale pour le meurtre de sa femme

. Jugé en procédure de flagrance au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures sous le gouvernement Ilunga Ilunkamba et cadre du PPRD, a été condamné le mercredi 16 avril à 20 ans de prison...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.