spot_img

Consulter le journal

RDC- Turquie : Un accord sécuritaire scellé pour venir à bout du terrorisme à l’Est

AccueilPolitiqueRDC- Turquie :...

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, arrivé dimanche 20 février dans la capitale congolaise avec son épouse Emine Erdogan, pour une visite officielle de 24 heures, a quitté Kinshasa lundi 21 février en fin de matinée.

Le président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a personnellement accompagné son invité de marque jusqu’au tarmac de l’aéroport international de N’djili, où un cérémonial d’au revoir a été organisé en son honneur.

L’on rappelle que le dimanche 20 février, après le premier tête-à-tête entre les deux chefs d’Etat, il a été signé au Palais de la nation, des accords de coopération dans plusieurs domaines, dont ceux  de la défense, du transport, des infrastructures et de l’économie ainsi sur la non-double imposition et la promotion des investissements.

Ces accords signés entre la République Démocratique du Congo et la Turquie à Kinshasa, s’ajoutent à ceux de septembre 2021 scellés à Ankara. Juste après, le président turc, Recep Tayyip Erdogan a remis au chef de l’État congolais un lot de 100.000 doses de vaccins anti-Covid. Selon la presse présidentielle : « ce don de la Turquie à la RDC est une preuve concrète de l’amitié et de la solidarité qui unissent nos deux peuples selon les propres mots prononcés par les deux présidents à cette occasion ».

Lundi avant son départ pour Dakar au Sénégal, Recep Tayyip Erdogan et Félix-Antoine Tshisekedi ont partagé le même véhicule après leur dernière rencontre en tête-à-tête au Fleuve Congo Hôte, qui n’a pas fait l’objet d’une communication publique. Ils ont également visité ensemble le site où sera érigée la nouvelle représentation diplomatique de la Turquie.

 Visite historique

Cette visite historique rendue par Recep Tayyip Erdogan à son homologue congolais a permis aux deux chefs d’Etat, non seulement de renforcer la coopération bilatérale entre leurs pays avec, en prime, la signature des accords, mais aussi d’échanger sur des questions régionales et internationales, fait-on savoir dans l’entourage présidentiel turc et congolais.

Notons que le Congo-Kinshasa qui fait face depuis plus d’une décennie à un mouvement terroriste dans l’Est de son territoire, peut désormais compter sur l’industrie militaire de la Turquie dont les drones ont prouvé leur capacité dans plusieurs pays en conflits armés.

Les relations entre Ankara et Kinshasa sont au beau fixe depuis plusieurs années et le volume des investissements turcs en RDC ne cesse de croître. Entre les deux pays, le commerce bilatéral s’élève à environ 40 millions de dollars. La Turquie veut renforcer sa présence en Afrique. Depuis 2003, le volume de ses échanges avec le continent est passé de 2 à au moins 25 milliards de dollars. Entre Ankara et Kinshasa, le président turc tient à ce que ce volume augmente jusqu’à 250 millions de dollars américains.

Recep Tayyip Erdogan s’est rendu près d’une quarantaine de fois en Afrique depuis 2005, en tant que Premier ministre et président, toujours accompagné d’hommes d’affaires de son pays.

Depuis, la Turquie a ouvert une quarantaine d’ambassades sur le continent et étendu le réseau de la compagnie aérienne nationale Turkish Airlines. Mais l’influence de la Turquie va au-delà, avec notamment des ambitions en matière de défense. Le pays a inauguré sa première base militaire en Afrique en 2017 en Somalie.

LRP

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Ituri: La FAO améliore les moyens de subsistance des personnes les plus vulnérables de la ville de Bunia

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) ont assisté ce mardi 2 avril 2024, les déplacés des sites de Bunia et environs,...

Décès de Khadija Alissa : Moussa Mondo suspendu par le PPRD !(Communiqué)

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD) vient de suspendre ce lundi 15 avril 2024 un de ses membres, en la personne de Moussa Mondo. Une mesure à titre conservatoire consécutive à une présumé implication de...

Violences conjugales à Kinshasa : Un homme politique tue sa femme !

L'ancien Vice-Ministre chargé des hydrocarbures dans le gouvernement Ilunkamba, Moussa Mondo, serait mis aux arrêts après le décès le dimanche 14 avril 2024 de son épouse Khadija Alissa à l'hôpital initiative Plus, apprend-t-on le lundi 15 avril 2024 de...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.