JIF 2022: Le ministre Patrick Muyaya a communié avec les femmes de son cabinet

Sélection de la rédaction

Le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe a communié avec les femmes de son cabinet, le mardi 8 mars 2022 dans le cadre de la journée internationale des droits de la femme, rapporte une dépêche de la cellule de communication dudit ministère parvenue à la rédaction de La Référence Plus.

Il a profité pour remercier toutes les femmes, qui quotidiennement, travaillent avec lui pour l’avancement de son secteur en République Démocratique du Congo. 

« Je suis entouré des femmes avec qui je travaille matin, midi et soir. C’est l’occasion pour leur dire merci. C’est aussi une occasion de démontrer que lorsque l’on parle d’égalité homme-femme et lorsque l’on parle de la place de la femme, nous ne le disons pas mais nous le faisons. Vous pouvez voir le nombre comparativement à d’autres, vous allez voir qu’ici les femmes ont leur place et au quotidien, nous travaillons ensemble », a déclaré le ministre.

« L’occasion de cette journée est non seulement de dire merci aux femmes qui travaillent avec moi. C’est aussi une occasion de montrer aux autres femmes qu’il y a des femmes qui sont engagées et qui sont effectivement en train de travailler pour apporter leur apport dans l’avancement de la société », a-t-il ajouté.

La même source rappelle que la déclaration du ministre s’est conformée au thème mondial à savoir : « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable » et au thème national : « Promouvoir l’autonomisation des femmes et de la jeune fille ainsi que l’égalité des sexes dans le contexte de lutte contre le changement climatique ».

Dans son rapport de janvier 2020, l’Union interparlementaire (Organisation mondiale des Parlements nationaux) avait classé la RDC à la 104ème place sur 182 pays avec 17% de femmes au gouvernement et la 150e place sur 189, avec 12% à l’Assemblée nationale et 20% au Sénat, signale la Cellule de communication du ministre Patrick Muyaya.

D’autres statistiques confirment cette tendance : 8% de femmes parmi les mandataires publics, 12% des postes de secrétaires généraux de l’administration publique sont occupés par des femmes et moins de 10% dans les services de sécurité (armée, police, justice).

A côté de ces statistiques peu reluisantes, il faut reconnaître qu’en République Démocratique du Congo, des avancées sont enregistrées dans la participation des femmes dans les prises des décisions. Elle a enregistré quelques avancées dans la réalisation de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU, notamment dans son axe de la participation de la femme à la prise des décisions et la résolution des conflits, conclu la source.

LRP

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus