RDC: Vodacom Congo accompagne le projet ECORIDE de Mopepe solutions

Sélection de la rédaction

Représentante de son Directeur Général, Madame Pamela Ilunga, DGA de Vodacom CONGO a assisté au lancement du deuxième projet de Mopepe solutions après ECO-CAR, qui permet de rouler vert à Kinshasa, dénommé « ECORIDE ».

Cette initiative qui consiste à former 50 jeunes au montage et à la maintenance des motos électriques est exceptionnellement destinée aux jeunes filles et sera sanctionnée par l’obtention d’une attestation pour déboucher sur la création de 1.000 emplois verts en deux ans.

Vodacom Congo mettra donc à la disposition d’ECORIDE, en plus d’un appui financier, un matériel de formation concernant notamment la sécurité routière, le service de monnaie électronique M-Pesa pour faciliter les paiements des factures, l’accès internet et la possibilité d’utiliser les fonctionnalités capables de faire fonctionner les motos ou véhicules électriques.

En appuyant le projet Ecoride, Vodacom Congo vient une fois de plus montrer son attachement à sa mission d’assurer la transition écologique en RDC et d’investir dans la jeunesse congolaise en général et dans la jeune fille en particulier.

Ensemble, c’est possible!

Soucieuse de la protection de l’environnement dans lequel elle évolue et pour affirmer sa position d’entreprise verte, Vodacom Congo, ensemble avec d’autres partenaires dont la Rawbank, la Bracongo et l’agence belge de développement (Enabel), se sont engagées avec ECORIDE à développer des solutions de transport respectueuses du climat, ainsi que des chaînes de production capables de créer en même temps de la valeur sociale pour tous les congolais et répondre aux ODD 13 et 17 portant protection de l’environnement.

Pour sa part, le Directeur Général de la Bracongo s’est dit fier de participer à ce projet et d’unir les efforts afin d’apporter les pierres à cet édifice pour la préservation de l’environnement.

Il y a lieu d’indiquer que l’engagement de la Bracongo aux côtés d’autres acteurs économiques, démontre sa responsabilité de penser de manière concrète à la protection de l’environnement, même si l’entreprise est déjà très engagée dans la question, particulièrement dans la lutte contre la pollution des rivières et du fleuve Congo, sans oublier la transformation des déchets plastiques et Kin Bopeto dont elle est partenaire.

Par ailleurs, l’agence belge (Enabel), programme d’appui au développement de l’employabilité et de l’entrepreneuriat à Kinshasa et dans certaines villes du pays où elle est présente bien avant la capitale en partenariat avec le Ministère de la jeunesse et de la formation professionnelle, s’engage également à donner une formation de qualité pour répondre aux besoins en termes des ressources humaines.

Répondant aux questions de la presse, Monsieur Bienvenue Miye, chargé du Développement durable au sein de Vodacom Congo a signifié que son entreprise détient un diplôme vert décerné par le gouvernement en 2017 en reconnaissance de ses actions menées, notamment, l’accompagnement dans le projet gouvernemental de plantation de plus de 45000 arbres dans les écoles à travers le pays pour amener les enfants dès le bas âge à protéger l’environnement, l’implantation de 800 sites verts dans les milieux ruraux pour l’utilisation de l’énergie solaire, la formation des femmes sur l’agriculture digitale adaptée aux conditions climatiques, la formation des jeunes sur le recyclage des déchets dégradables et non dégradables, ainsi que l’exécution d’un projet anti érosion pour éviter toutes catastrophes naturelles sans oublier le projet d’accès à l’eau potable pour les communautés.

A en croire Madame la DGA de Vodacom Congo, Pamela Ilunga, Vodacom Congo reste convaincue que ce projet ECORIDE est un engagement en faveur du climat et qu’un meilleur futur individuel et collectif reste possible si tout le monde ensemble, continue de poser des actes dès aujourd’hui en faveur de l’environnement pour un monde où il fera bon vivre.

Eveline Badika

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus