Discrimination sociale : la chasse des personnes atteintes d’albinisme toujours actuelle en Afrique

Sélection de la rédaction

En dépit des actions de sensibilisation à l’albinisme et malgré des dénonciations et condamnations, la chasse des personnes atteintes d’albinisme est toujours en vigueur dans plusieurs pays africains. Et pour preuve, des attaques du genre viennent de nouveau d’être perpétrées à l’encontre de deux humains sans mélanine au Burundi et au Gabon, deux pays de l’Afrique centrale.

L’association pour la lutte pour le bien être des personnes atteintes d’albinisme au Gabon ( ALBA ) fait état de l’enlèvement sans succès d’un enfant prénommé David. L’attaque criminelle avait eu lieu non loin de l’habitation familiale située aux environs d’une des prisons de ce pays. Kidnappé et prêt à être emporté par ses ravisseurs, David n’avait eu la vie sauve que grâces à ses cris perçants sous forme d’un S.O.S lancé de toutes ses forces. Ayant reconnu la voix de l’infortunée, sa mère qui se trouvait à la maison était sortie à la hâte pour s’enquérir de la situation. Voyant la mère venir avec de grands cris aussi, le bourreau va se sauver en jetant violemment à terre sa victime qui va s’en sortir avec une blessure derrière la tête.

Tout en condamnant cet acte ignoble, l’ALBA annonçait qu’elle se réservait le droit d’entamer une action en justice pour que toute la lumière soit faite sur cette situation et que l’auteur présumé de la chasse réponde de ses actes conformément à la loi en vigueur au pays.

Au Burundi, une source digne de foi renseigne une tombe d’une fille atteinte d’albinisme non autrement identifiée avait été profanée dans la nuit du lundi 06 à Mardi 07 Mars 2022. Sa dépouille mortelle avait été complètement emportée par des personnes inconnues. Une enquête est toujours en cours pour chercher de retrouver les auteurs de cet acte inadmissible et non respectueux des personnes atteintes d’albinisme.

Affaire à suivre !

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus