Kinshasa : Des mineurs impliqués dans les taxis-motos

Sélection de la rédaction

Actuellement à Kinshasa, on constate que beaucoup d’enfants mineurs compris entre 13 et 14 ans se livrent illicitement au transport en commun par des taxis-motos pour subvenir à leur besoin et aux besoins de leurs familles. Et ce, sous le regard passif des autorités compétentes.

Ces mineurs conduisent sans le moindre respect du code de la route. Ils ne respectent pas certaines lois élémentaires, pas de permis de conduire certifié, sans plaque d’immatriculation et souvent ils transportent 2 à 3 passagers à bord.

En principe, ces enfants devraient se retrouver sur le banc de l’école. Faute des moyens de vivre, ils se sont transformés en conducteurs des taxis-motos.

Ces jeunes sont souvent suspectés d’être à la base de plusieurs accidents de circulation, de désordre et de l’insécurité.

« Ils conduisent à vive allure leur moto sans tenir compte aux certaines règles élémentaires du code de la route. Et surtout, ils sont généralement caractérisés par des graves injures et propos obscènes », a déclaré un observateur averti.

Ces mineurs ont investi le secteur de transport par des taxis-motos dans toutes les artères principales de la ville de Kinshasa. Et sont nombreux à envahir les arrêts de bus non seulement à la recherche de client mais plutôt à la recherche de liqueurs fortes frelatées appelées « supu na tolo »

Pour rappel, la législation congolaise autorise les enfants, dès l’âge de 15 ans , à effectuer des travaux légers pendant un maximum de 4 heures par jour du travail mais l’âge légal pour conduire est 18 ans résolu…

Science Kinkobo

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus