ESU: Malgré la signature du protocole d’accord le 14 Février, le gouvernement fait du surplace (RAPUCO)

Sélection de la rédaction

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 18 mars, le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs de la République Démocratique du Congo (RAPUCO) informe l’opinion nationale que depuis la signature du Protocole d’Accord le 14 février 2022, le Gouvernement fait du surplace, malgré les assurances du Premier Ministre Sama Lukonde.

« La commission paritaire qui devrait commencer le 07 mars 2022, n’a toujours pas démarré. Considérant que ce retard entretenu a des conséquences fâcheuses sur ce que les Professeurs considèrent comme acquis dans le protocole d’accord dont les retombées sont attendues dès le deuxième trimestre 2022, le RAPUCO n’attend nullement reculer », peut-on lire dans ce communiqué.

Par ailleurs, le RAPUCO exige au Gouvernement le démarrage effectif des travaux de la commission paritaire d’ici mardi 22 mars 2022.

Si cela n’est pas fait, poursuit le communiqué, le RAPUCO va lancer l’opération « TOGE DANS LA RUE» pour la journée de jeudi 24 mars 2022 avec comme point de chute:

-À Kinshasa: le Palais de la Nation
-Dans les chefs-lieux des provinces: le Gouvernorat de province
-Dans les chefs-lieux de territoire: le bureau de I’Administrateur du Territoire.

Le coordonnateur du Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs du Congo (RAPUCO), Rodolphe Iyolo avait, dans un communiqué publié mardi 01 mars, annoncé qu’un compromis a été trouvé entre le gouvernement et le banc syndical. D’où l’acceptation du principe de la suspension de la grève décrétée depuis l’ouverture de l’année académique 2021-2022.

El.B. via Globalnewsrdc

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus