Drame à Kinshasa : la dépouille mortelle de Mlle Alpha Lufuta en état de putréfaction retrouvée dans la cabane de son concubin !

Sélection de la rédaction

Fait horrible qu’est celui découvert le dimanche 13 mars 2022 à Kinshasa. La dépouille mortelle de Mademoiselle Alpha Lufuta Ngalula avait été retrouvée en état de putréfaction avancée dans la maisonnette d’un certain Serge Bajikila, située au numéro 135 de l’avenue Rwakadingi au quartier Ngwaka dans la commune de Kinshasa à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Selon sa famille qui relaye l’information au public, Lufuta Ngalula, affectueusement appelée Alpha avait été enlevée puis assassinée par un certain Serge Bajikila le 08 Mars 2022, date de la célébration de la journée internationale de la femme. Portée disparue depuis, Alpha n’avait plus fait signe depuis qu’elle avait quitté l’habitation familiale, ce qui suscita une grande inquiétude. Les démarches entreprises pour chercher à la retrouver s’étaient avérées vaines.

Difficile de reconstituer les faits qui se seraient réellement passés et ayant abouti à la tragédie, il est supposé que les deux amoureux soient en état d’ébriété à cause de la fête et se seraient chamaillés jusqu’à en venir aux mains. Des faits qui se seraient passés très tard dans la soirée quand les gens étaient profondément endormis et qu’il n’y aurait plus personne dans la parcelle où fonctionne une église.

Le dimanche 13 mars 2022, l’église qui se réunit au même lieu où se trouve la maisonnette de Serge Bajikila ne pouvait plus prier à cause de l’odeur nauséabonde dégagée à partir de la cabane de ce dernier.

Approché par le pasteur et les autres membres de ladite église, Serge tentera avec un sang-froid dont lui même le connaîtrait le secret, de faire croire à ses interlocuteurs qu’il ne savait pas dégagé en dehors de sa maisonnette une chienne qu’il venait d’abattre : un discours qui n’a jamais plu et convaincu les gens qui, pour s’exprimer, étaient désormais contraints de mettre des morceaux de tissus ou de papier sur la bouche.

L’ayant suspecté, ils feront vite appel à la police. Celle-ci en arrivant sur le lieu du drame avait trouvé la maison fermée. Sommé, l’homme finira par l’ouvrir : c’est un vrai drame avec lequel elle avait affaire : le corps en décomposition d’un être féminin identifié comme Alpha Lufuta Ngalula portée disparue depuis le mardi de la journée internationale de la femme. Le tueur a dû donc passer 5 jours avec son cadavre, ce qui laisse à supposer qu’il serait en état de démence….

Les services de la croix rouge avaient été sollicités pour évacuer le corps sans vie de la victime qu’on s’était empressé d’enterrer.

De tout ce qui précède, il est bon d’attirer l’attention des filles qui se précipitent d’aimer des hommes sans s’interroger sur leur passé. Le fait de balancer ses photos dans les réseaux sociaux a permis aujourd’hui aux filles de rencontrer des escrocs à l’instar de Serge Bajikila dont le comportement laisse à désirer.

Beaucoup de filles kinoises avouent avoir des fiancés en Europe. Souvent ce sont des hommes d’un certain âge qui leur déclarent qu’ils seraient divorcés d’avec leurs épouses or en réalité ce n’est pas toujours le cas.

Certaines filles ont rencontré à leur grand dam des marabouts, des occultes, des féticheurs à cause de ces relations amoureuses commencées sur les réseaux sociaux. Certaines ont payé de leur vie….

Qui vivra verra !

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus