Modernisation de la FIKIN: Les études du consultant CRESTE validées

Sélection de la rédaction

Longtemps demeurée dans un état de délabrement avancé, les installations de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN) seront bientôt réhabilitées, surtout que les lignes de crédit sont prévues dans la Loi des Finances budget 2022. C’est dans cet ordre d’idées que le Secrétaire général au Ministère du Plan, M. Daniel Epembe Mosango, a présidé mardi 22 mars 2022 dans la salle des réunions du Pavillon Vodacom situé dans l’enceinte de la FIKIN, la réunion de validation des études réalisés par le bureau CRESTE (Conception, Réalisation, Etudes et Suivi des Travaux d’Espace) sur la modernisation des installations foraines.

A cette occasion, des membres du cabinet du Ministre au Plan, Christian Mwando Nsimba Kabulo conduits par le Secrétaire général Daniel Epembe, du Ministère du Commerce Extérieur, de l’Environnement, des Travaux Publics et Infrastructures ainsi que ceux de la FIKIN, avec à leur tête le Directeur général Eugène Bokopolo Bile Sambo, ont longuement débattu avant de procéder à la validation desdites études, qui ouvre une nouvelle ère sur la modernisation de l’institution foraine du pays.

Le patron de la FIKIN, Eugène Bokopolo Bile, a saisi l’occasion pour réitérer les remerciements de la FIKIN à tous ceux qui ne cessent de conjuguer des efforts pour la réhabilitation et modernisation des installations de la FIKIN. « C’est ici l’occasion de vous dire toute l’importance des attentes e la Présidence de la république, du gouvernement, du Ministère du Commerce Extérieur, de la FIKIN ainsi que de l’ensemble des partenaires intéressés au projet de modernisation des infrastructures de notre industrie foraine », a fait savoir le Dg Eugène Bokopolo aux membres de la commission.

Il a rendu un vibrant hommage au président de la république, pour sa promesse de moderniser les installations de la FIKIN, laquelle promesse commence à donner des signaux positifs, non seulement par l’existence d’une ligne de crédit dans le budget 2022, mais également par la validation des études réalisés par le bureau CRESTE. « C’est un événement historique, car la FIKIN va bientôt retrouver son image d’antan. Les choses devront aller très vite, afin que la FIKIN retrouve ses lettres de noblesse, à travers la réalisation de sa mission statutaire d’organiser les éditions foraines nationales et internationales ».

Le secteur des expositions : pivot du Commerce Extérieur et de rapprochement des peuples

Au finish, Eugène Bokopolo rappelle que la RDC pays situé au centre de l’Afrique, mérite de se doter des infrastructures foraines modernes au standard international, pour la simple raison que le secteur des expositions est devenu le pivot du Commerce Extérieur et de rapprochement des peuples et des économies. « Il est donc temps de sauver la FIKIN, qui est considéré comme un espace d’expositions et d’échanges », a conclu le Dg de la FIKIN.

Lors du report des travaux de ces études à la fin du mois de février, le Secrétaire général au Plan, Daniel Epembe, a indiqué que les travaux réalisés par le bureau d’études CRESTE sur la modernisation des installations de la FIKIN, font suite à la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo sous le leadership du gouvernement de la république à travers le Ministère du Plan Christian, qui ne cesse d’attirer l’attention de la Commission des marchés en ce qui concerne l’importance des dossiers.

Le dossier de la FIKIN a-t-il poursuivi, attire l’attention de tous les responsables. C’est la raison pour laquelle les membres de la Commission des marchés se sont engagés à accompagner la Direction générale de la FIKIN, pour la réalisation de cette étude.

Il a ajouté que les travaux de la commission ont été délocalisés à la FIKIN, afin d’éviter le traitement des dossiers dans des bureaux climatisés. « Il faut descendre sur terrain et palper du doigt toutes les réalités, comme le souhaite le Ministre d’Etat, Ministre du Plan Christian Mwando Nsimba », a-t-il dit. « Nous sommes obligés et avons une grande responsabilité pour que nous puissions relever le grand défi de développement à travers la vision du Président de la république », a conclu le Secrétaire général au Plan.

Dans le même ordre d’idées, le Secrétaire permanent de ladite commission, avait rappelé que cette séance fait suite à celle réalisée le 15 février 2022, au cours de laquelle la Commission de validation des marchés s’était prononcée sur la recevabilité des différents livrables déposés par le consultant CRESTE.

A l’en croire, il a été suggéré que la validation desdits livrables se fassent par étape, en respectant les clauses repris dans le contrat 0013/2020. C’est donc à l’issue de cette séance qu’il avait été décidé la tenue d’une autre séance à la FIKIN, essentiellement axée sur l’examen du rapport de l’état des lieux.

Une aubaine pour la FIKIN

Dans l’opinion, on a salué la validation des études du bureau CRESTE, afin que les installations de la FIKIN longtemps laissées dans les oubliettes, puissent afin être modernisées. Néanmoins, la matérialisation de cet ambitieux projet tant souhaité par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, dépend de la délocalisation des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) connus sous l’appellation des « Ujana », qui ont élu domicile à la FIKIN depuis décembre 2018.

Leur présence a radicalement bloqué le fonctionnement normal de la FIKIN, qui se trouve dans l’incapacité d’organiser ses activités, conformément à sa mission statutaire, surtout qu’actuellement, des structures créées par-ci par-là, volent la vedette à la FIKIN, notamment au niveau de l’EXPO Dubaï. Pourtant, la FIKIN en tant qu’organe technique du gouvernement dans l’organisation des foires, devait jouer un rôle crucial à travers cette activité. Dans le même contexte, la FIKIN a été absente à la deuxième édition de la Foire commerciale inter-africaine qui s’est tenu du 14 au 21 novembre 2021 à Durban en Afrique du Sud, à cause toujours de l’existence des structures parallèles, que d’aucuns qualifient même de concurrentielles.

L’on croit donc savoir qu’avec la validation des études du bureau CRESTE, la modernisation des installations de la FIKIN n’est qu’une question de quelques mois.

José Wakadila

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus