Yoshimasa Hayashi:   » A travers la TICAD, le Japon vise à soutenir le processus de développement du continent africain dans la perspective »

Sélection de la rédaction

Le  ministre des Affaires étrangères japonais,  Yoshimasa Hayashi a déclaré que son pays continuera à travers la TICAD 8, d’apporter un solide soutien  au développement mené par l’Afrique elle-même. C’était samedi 26 mars 2022  à l’ouverture de la  réunion ministérielle prévue  du 26 au 27 mars 2022 en visioconférence en prélude à la 8eme  édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique qui se tiendra les 27 et 28 août 2022 en Tunisie.

M. Yoshimasa Hayashi a fait valoir qu’en vertu des principes de sécurité humaine, son pays continuera à soutenir la mise en œuvre de l’Agenda 2063 et les objectifs du développement durable,en mettant accent sur la croissance de qualité.

Le Japon , a-t-il indiqué, soutiendra l’implantation des entreprises privées japonaises en Afrique, afin de construire une économie résiliente et une meilleure reconstruction.

Sur base du principe de la sécurité humaine, a-t-il souligné, son pays redoubler à ses efforts pour construire un secteur de santé durable et résiliente en vue de mettre en œuvre une couverture de santé universelle..

Le Japon, selon son ministre des Affaires étrangères, contribuera également au développement des ressources humaines, porteurs de développement. 

Il indiqué également que son pays est décidé à établir un ordre international libre ouvert, fondé sur l’état de droits dans la vision de l’ordre pacifique libre et ouvert pour le respect des valeurs universelles telles que la démocratie la liberté et les droits de l’homme.

Le chef de la diplomatie japonaise a soutenu aussi que son pays souhaite coopérer avec les pays africains afin d’instaurer la paix et la prospérité en Asie et en Afrique, ainsi que dans le monde entier.Pour ce qui est des actions économiques aujourd’hui, M. Yoshimasa a indiqué que son pays discutera des mesures à prendre pour remédier aux disparités économiques, et parvenir à une croissance durable et inclusive. » Pour une meilleure construction et promotion des ODD, il est important d’encourager davantage les investissements privés tout en tirant parti des nouvelles technologies propres », a-t-il insisté.

Dans la perspective de la TICAD 8, il a fait savoir que son pays proposera des mesures spécifiques pour soutenir les entreprises qui proposent des solutions aux problèmes de la société.

Son pays, a-t-il ajouté, espère coopérer également dans le domaine de l’économie verte et promouvoir la détermination pour faire d’elle, une force motrice du développement pour l’Afrique

Notons que l’Afrique  va accueillir, pour la deuxième fois, la TICAD après le Kenya en 2019.La 7eme TICAD s’était tenue à Yokohama, au Japon en 2019.

Bibiche Mungungu

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus