Surveillance électronique des maladies animales: Le Sg à la Pêche et Élevage clôture l’atelier de formation des agents vétérinaires sur l’opérationnalisation de l’Application FAO/EMA-i

Sélection de la rédaction

Des agents vétérinaires de 8 provinces du pays (Sud-Ubangi, Nord-Ubangi, Haut-Lomami, Lualaba, Haut-Katanga, Tanganyika, Ituri et Sud-Kivu), viennent d’être formé du 24 au 30 mars au Centre eucharistique Saint Sacrement de Père Eymard dans la commune de Mont-Ngafula, sur l’utilisation de l’Application FAO EMA-i (Event Mobile Application).

La cérémonie a été présidé par le Secrétaire général à la Pêche et Elevage, Ezéchiel Mahamba, en présence du Coordonnateur national ECTAD/FAO-RDC (Centre d’Urgence des des Maladies Animales Transfrontalières en Afrique de l’Ouest et du Centre).

Dans son mot, le Sg à la Pêche et Elevage a adressé ses remerciements à la FAO et à l’USAID, pour l’appui apporté au renforcement du système de surveillance en RDC, à travers l’opérationnalisation de la surveillance en temps réel à l’aide de l’outil FAO/EMA-i dans les 8 provinces du pays.  » Après avoir suivi cette formation pratique, vous avez le devoir patriotique d’utiliser les matériels reçus à bon escient, afin d’améliorer les indicateurs épidémiologiques de vos entités respectives « , a-t-il dit aux apprenants.

Auparavant, Dr. Eric Kazadi, Coordonnateur national ECTAD/FAO-RDC a, au nom du Représentant résidant de la FAO en RDC, Aristide Ongone Obame, rappelé que cet organisme du système des Nations Unies à travers sa composante du Programme GHSA financé par l’USAID, misé en œuvre par ECTAD, s’est engagé à renforcer la surveillance des maladies animales en RDC.

Depuis 2020 a-t-il dit, cet engagement a été matérialisé par l’opérationnalisation en phase de surveillance en temps réel à l’aide de l’outil EMA-i et de sa plateforme EMPRES-i. Les données de terrain poursuit-il, attestent l’amélioration significative des indicateurs épidémiologiques dans les 6 provinces (Kinshasa, Kongo-central, Kasaï, Kwilu et Nord-Kivu) ciblées par les phases 1 et 2 de l’implémentation de l’outil EMA-i.

Dr. Eric Kazadi n’a pas manqué de remercier le Ministre de Pêche et Elevage, pour son accompagnement dans les activités de la FAO. Il a également félicité les formateurs nationaux et de la FAO, pour la qualité de la formation ainsi que les participants pour leur assiduité. 

Emboîtant le pas au Secrétaire général à la Pêche et Elevage, Dr. Eric Kazadi a exhorté ses collègues à se mettre au travail dès leur retour sur terrain, pour améliorer les indicateurs de surveillance dans leurs entités respectives ». 

A noter que, pour cette troisième phase d’opérationnalisation  déroulée en deux sessions, 57 agents vétérinaires ont été formés. Ils ont été en plus dotés de Smartphones comprenant l’application EMA-i installée avec leur identifiant personnel et en recharges téléphoniques, pour la connexion internet nécessaire à l’utilisation de l’Application pour une période de 12 mois.

De leur côté, les coordonnateurs provinciaux du Service National d’Epidemiosurveillance (SENES), ont été dotés en ordinateurs pour la gestion des données rapportées via l’application EMA-i, à l’aide de la plateforme EMPRES-i.

José Wakadila

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus