Église catholique du Congo : tous les prêtres, pères d’enfants, quitteront le sacerdoce !

Sélection de la rédaction

En République Démocratique du Congo, des rumeurs n’ont jamais cessé de se propager faisant état des prêtres catholiques qui auraient des enfants. La conférence épiscopale du Congo (CENCO) vient de prendre la décision de mettre à la porte tous les prêtres qui auraient des enfants.

Une correspondance allant dans ce sens a été adressée aux églises locales.

Certaines sources renseignent que le cardinal Fridolin Ambongo pourrait rencontrer bientôt les prêtres de l’archidiocèse de Kinshasa, sans doute, pour rappeler à leur intention le fondement du célibat dans la consécration au saint sacerdoce.

La CENCO demande à quiconque aurait des informations sûres quant à ce de lui en informer.

Les prêtres ayant fait publiquement vœu de célibat et de chasteté sont contraints d’honorer leur sacerdoce. Un comportement honorable de leur part donne gloire à Dieu.

Contrairement à ce qui devrait l’idéal, les prêtres catholiques donnent aujourd’hui un autre visage de leur ministère au grand dam de leurs paroissiens. Un scandale pour les incrédules, les athées, les renégats et les païens.

A en croire certains témoignages anonymes, dans certaines paroisses, leurs concubines seraient même connues de quelques membres de l’église. D’autres témoignages font état que certaines filles, même parmi les plus vulgaires de la cité, auraient réussi à faire ôter la soutane à ces religieux dont quelques uns ont fini par fonder officiellement un foyer par le lien du mariage. Et de renchérir que plusieurs sœurs religieuses auraient été renvoyées d’une manière cavalière de leurs couvents avec des grossesses dont les auteurs seraient aussi des prêtres.

Des anonymes racontent encore que des histoires d’amour existeraient bel et bien entre Religieuses et Religieux catholiques. Et que des relations sexuelles auraient lieu même dans les couvents où ils passent nuit.

Dans le monde, des prêtres et même des évêques ont été accusés de pédophiles. Ce qui n’a jamais laissé la papauté indifférente.

De tout ce qui précède, la CENCO doit mener aujourd’hui un combat sans merci pour mettre dehors des faux pasteurs du peuple de Dieu pour qui ils ont accepté de tout renoncé sur cette terre. Il faut que l’église catholique soit désormais rigoureuse en matière de recrutement des hommes et femmes voulant devenir des serviteurs de Dieu. Seules les personnes faisant montre d’une vocation éprouvée devraient être admises au sacerdoce.

Philippe Dephill Lipo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus