Assemblée Nationale : Une dizaine de députés votent contre une prolongation de l’état de Siège dans les territoires de l’Est de la RDC

Sélection de la rédaction

L’état de siège décrété par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans les provinces du Nord-Kivu et de l’ituri ne semble plus arranger tous les députés nationaux.

Le Lundi 04 avril 2022, lors d’un vote quant à ce, 12 députés nationaux en ont voté contre la 21e prolongation. Un nombre symbolique qui en dit long selon certains observateurs de la politique de la République Démocratique du Congo.

Sur 349 votants, 333 députés ont voté pour, 4 se sont abstenus alors que 12 ont voté contre.

Mais pourquoi ces derniers s’opposent énergiquement à cette disposition constitutionnelle ? Les réponses sont dans leurs propres bouches. Une certaine opinion estime qu’à tort ou à raison, ils auraient leurs raisons.

Une évidence. La majorité des congolais saluent et approuvent sans réserve cette initiative présidentielle d’instaurer l’État de siège à l’est du pays afin de pacifier durablement les territoires nationaux qui sont en proie aux interventions armées extérieures depuis presque deux décennies.

Néanmoins, une minorité de gens estime que la situation à l’Est du pays serait devenue plus mauvaise qu’avant. Et ce, au regard des enlèvements et tueries de la population civile suite à des incursions nocturnes des assaillants entretenus par certains Etats voisins et même par des multinationales.

Grâce à cet état de siège, le congolais lambda s’est bien rendu compte que certains groupes seraient en intelligence avec les fils des terroirs pour continuer à semer la désolation parmi les populations. Aussi de connaître que même certains hommes politiques et opérateurs économiques du pays participent à cette situation confuse pour un enrichissement illicite.

Des enquêtes menées d’une manière professionnelle par des services compétents révèlent aussi une certaine complicité des officiers militaires des Forces Armées Congolaises dont certains sont aux arrêts.

Les prouesses faîtes par les Fardc en traquant les forces négatives qui se créent et se défont et récemment sur le M23 sont certainement l’une des causes ayant poussé la majorité des députés de se prononcer pour une ieme prolongation de l’état de Siège dans les provinces à problèmes.

Il sied de rappeler que c’est depuis que c’est depuis Mai de l’année passée que le Président de la République avait annoncé l’instauration de l’état de siège dans les provinces du Nord Kivu et de l’ituri.

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus