RDC: le Réseau Caritas s’engage à inverser la tendance pour lutter contre les effets du changement climatique

Sélection de la rédaction

Les travaux de l’atelier national de partage d’expériences des Membres du Réseau Caritas en RDC sur le changement climatique et la lutte contre la pauvreté se sont clôturés, mercredi 01 mai 2022. Pendant trois jours durant, soit du 30 mai au 01 juin derniers, Soixante-quinze Responsables, représentant 42 sur les 47 Caritas-Développement diocésaines opérationnelles au pays, ont pris part aux travaux qui se sont déroulés au Centre d’accueil Caritas à Kinshasa/Gombe, sous la Facilitation du Prof Tolérant Lubalega, Directeur de la Réserve de Biosphère de Luki et Chercheur à l’INERA (Institut National de Recherches Agronomiques).

Les participants ont appris plusieurs matières notamment sur les Notions de base du changement climatique et la pauvreté; le cycle et la gestion de l’eau; l’Encyclique du Pape François sur la sauvegarde de l’environnement /Lauda Si); les activités menées par la Commission Episcopale des Ressources Naturelles (CERN); l’apport de la Communication dans la dissémination de bonnes pratiques d’atténuation et d’adaptation au changement climatique a été également présenté à l’assemblée.

Lors des travaux en groupe, les participants de six Provinces Ecclésiastiques, ont identifié les facteurs à la base du changement climatique et ses effets. Ils ont passé en revue les défis majeurs à relever pour lutter contre le changement climatique et la pauvreté, avec un regard sur les atouts et les enjeux y afférents.Ils ont aussi saisi cette occasion pour échanger leurs expériences en cette matière et déterminer le « rôle et apports de l’Eglise catholique face au changement climatique et la lutte contre la pauvreté ». Elles ont ainsi énuméré des actions pertinentes, sous forme des projets, en vue de lutter contre le changement climatique et la pauvreté.

Résolutions

Plusieurs résolutions ont été prises par rapport au tableau sombre peint de la situation actuelle. Il s’agit notamment de créer chacune une forêt artificielle de 30.000 arbres ; initier des marches écologiques qui débouchent à la plantation des arbres ; mobiliser un « Fonds vert » au niveau du Réseau Caritas ; restituer l’enseignement reçu à tous les Agents Caritas impliqués dans les interventions de promotion de développement durable et introduire les questions écologiques dans les homélies et rencontres des Communautés Ecclésiales Vivantes de Base.

Ils ont enfin formulé quelques recommandations, à savoir, introduire les enseignements sur le changement climatique à différents niveaux de l’Éducation nationale ; organiser des rencontres régulières entre les Autorités Politico-Administratives et les Autorités Ecclésiastiques sur le changement climatique et la lutte contre la pauvreté. Aux Pères Évêque, ils ont demandé de publier des Lettres Pastorales sur le changement climatique à diffuser dans toutes les paroisses.

Dans son mot de clôture, le Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl, Mr Boniface Nakwagelewi ata Deagbo, s’est réjouit des interventions et échanges riches en la matiere. Pour lui, les actions arrêtées ensemble vont leur aider en termes de Feuille de route pour la suite de leur atelier, afin d’apporter leur contribution dans les efforts globaux de lutte contre le changement climatique et la pauvreté. « Il faut penser globalement ; mais, agir localement », a-t-il dit, en tenant compte du difficile contexte actuel (Covid19, crise économique).

Il a exhorté les Caritas-Développement diocésaines à démarrer déjà des actions à leur niveau, sans attendre nécessairement des interventions venant du niveau national, du Gouvernement congolais ainsi que des Partenaires Techniques et Financiers. Il les a assurées de l’appui total du Réseau Caritas et des Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO).

Mr Boniface Nakwagelewi ata Deagbo a remercié tous les participants qui ont supporté eux-mêmes leurs titres de voyage ainsi que le Facilitateur pour la qualité de leurs interventions. Ces dernières vont aider à la construction d’une dynamique nationale et locale, engagée dans les actions de lutte contre le changement climatique et la pauvreté.

Ils sont désormais unis pour aider les communautés locales, les jeunes et les femmes, à lutter contre la déforestation, la désertification, la perte de la biodiversité. Conscients d’inverser la tendance, les participants sont déterminés pour que les générations futures n’héritent pas les poids des effets du changement climatique.

Bibiche Mungungu

- Advertisement -spot_img

Les plus lus