Vote de la loi électorale en RDC: Les associations des femmes vivant avec handicap comptent mener un plaidoyer au niveau du sénat

Sélection de la rédaction

Le réseau provincial des associations des femmes vivant avec handicap de Kinshasa a, au cours d’une conférence organisée mardi 7 Juin 2022, dans la salle de conférence de Caritas situé à Limete Industriel 13 ème rue, proposé de mener un plaidoyer au niveau de la chambre haute du parlement, pour certaines rectifications de la loi électorale.

En effet, ce regroupement qualifie la loi électorale récemment votée, comme une loi discriminatoire, dans la mesure où elle met de côté des personnes vivant avec handicap.

Hortense Ikobonga, Présidente du Réseau provincial des associations des femmes vivant avec Handicap à la FENAPHACO/Kinshasa, a saisir l’occasion pour exprimer son mécontentement par rapport aux comportements des représentants au niveau national, qui ont fait passé cette loi sans prendre en compte cette catégorie des personnes vivant avec handicap.

 » Cette loi est déjà discriminatoire, par ce que dès le départ, elle a mis de côté des personnes vivant avec handicap. Il faillait une représentativité des personnes vivant avec handicap au même titre que toutes les autres femmes en général. Nous somme déçues du comportement de nos représentants au niveau national »

En croire cette structure, pour qu’il ait rectification de la dite loi, il faudrait penser mener comme action, des plaidoiries au niveau du sénat.

 » Nous comptons mener des plaidoyers au niveau du sénat, pour qu’il sénat prenne en compte les personnes vivant avec handicap » a ajoutée Mme Hortense Ikobonga.

A noter que cette rencontre avait comme thème : Assurer la pleine participation et des droits civils et politiques égaux aux femmes vivant avec handicap. Y ont pris part, des femmes vivant avec handicaps de Kinshasa, du Kongo central, du Kwilu et du Kwango.

Avec l’appui financier et logistique des Zoac, Adf, Ossa, Ung international, Mission contre la lèpre et TLM Congo, ce forum avait pour objectif de faire participer la femme vivant avec handicap dans la vie politique et publique.

A cette occasion, Me Pindu Patrick, Coordonateur national de la Fédération des Associations des personnes vivant avec handicap du Congo (FENAPHACO), a encouragé l’implication et la participation des femmes vivant avec Handicap aux processus politiques et démocratiques en toute liberté.

Dans son mot de circonstances, Rachel Mbuyi, Vice-Présidente du Réseau national des associations des femmes vivant avec handicap, a invité les femmes vivant avec handicap , de venir participer massivement à la vie politique et publique.

Science Kinkobo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus