Kisangani : le professeur Alphonse Maindo soupçonné d’héberger des infiltrés dans sa maison

Sélection de la rédaction

La résidence du professeur Alphonse Maindo est encerclée par des militaires et autres jeunes de la ville de Kisangani.

A en croire des témoignages anonymes, le bruillant politologue de l’université de Kisangani serait soupçonné d’avoir héberger des infiltrés non autrement identifiés. Ce que refuse d’admettre Alphonse Maindo qui s’enferme dans sa maison de la commune de Makiso.

« Je suis emprisonné dans ma maison pour un crime que je n’ai pas commis », déclare désespérément ce professeur des universités dont la résidence serait dans un immeuble hôtelier.

Craignant pour sa propre sécurité, Alphonse Maindo n’ouvre pas le portail qui bloque l’entrée principale de l’immeuble où plusieurs familles habitent aussi.

Une opinion certaine estime que le soupçon qui pèserait sur cet grand homme de savoir serait consécutif à ses prises de position par rapport à l’évolution actuelle de la situation sociopolitique en République Démocratique du Congo.

Les appels lancés à l’endroit de l’universitaire soupçonné de loger des ennemis de la République chez lui sont encore sans effet jusqu’au moment où nous mettons sous presse cet article….

Affaire à suivre..!

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus