RDC: La LICOPADEL organise un atelier sur le respect des droits des femmes

Sélection de la rédaction

La Ligue Congolaise pour la Paix, les Droits de l’homme et les Élections (LICOPADEL/ONGDH), a organisée jeudi 09 juin 2022 avec le soutien financier de National endowment for Democracy (NED) et l’appui logistique du Bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH), de World Mouvement for Democracy et le gouvernement de la RDC représenté par le ministère du Genre, Famille et enfants, l’atelier national a l’attention des femmes de la RDC. Lieu choisi, la salle de conférence de Caritas situé à Limete Industriel 13 ème rue.

Selon les organisateurs, ce forum va permettre aux participantes, de s’approprier les instruments juridiques, ensuite de leur donner les vraies informations pour qu’elle soient outillées, afin que leurs droits soient respectées.

Les objectifs poursuivis dans cet atelier sont, entre autres, celui de permettre aux participants de s’approprier les notions de la bonne gouvernance, tout en évaluant les engagements pris par le gouvernement de la république pour la protection et la promotion des femmes.

Dans son exposé, M. Philippe Mangala, Secrétaire exécutif de la Ligue Congolaise pour la Paix, le Droit de l’homme et des Elections, LICOPADEL, a indiqué que ce forum, est une occasion pour demander au gouvernement, de bien vouloir respecter ses engagements pris aux niveaux nationaux, régionaux et internationaux, afin que les femmes soient protéger.

« (…) Notre souci est également de demander au gouvernement, comme il a pris des engagements au niveau national, régional et international de les respecter, afin que les femmes soient protéger et qu’il y ait aussi une promotion pour les femmes (…) ».

Il faut souligner qu’après cet atelier, les 25 femmes participantes venues des provinces du Kwilu, Kwango, Kongo central, Maï-ndombe et la ville province de Kinshasa, sont appelées à leur tour, à transmettre ces connaissances aux membres de leurs différentes organisations, pour qu’elles arrivent à une réelle protection de leurs droits en République Démocratique du Congo.

Pour sa part, Me Pindu Patrick, Coordonateur national de la Fédération nationale des Associations des personnes vivant avec handicap du Congo (FENAPHACO) , à indiqué cette structure compte initier un plaidoyer au niveau national et international.

Elle se propose également de formuler certaines recommandations et élaborer une note de plaidoyer à transmettre au niveau du gouvernement de la RDC, et au niveau des agences du système des Nations Unies, et les différentes organisations internationales partenaires, afin que les droits des femmes soient respectés dans notre pays.

Science Kinkobo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus