Atrocités à l’Est de la RDC : la Monusco invite les groupes armés au dialogue

Sélection de la rédaction

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies et cheffe de la Monusco, Bintou Keita, a cours d’un point de presse hebdomadaire, tenue ce mercredi 15 Juin 2022, réitéré son appel à la cessation des hostilités, à la désescalade et à la retenue dans l’est du pays.

Elle a également invité les différents acteurs du conflit à la compassion pour que cessent les massacres des personnes civiles, surtout des femmes et des enfants.

Par ailleurs, Bintou Keita a profité de l’occasion pour appeler les groupes armés congolais à donner une chance à la main tendue par les chefs d’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo et Uhuru Kenyatta à travers le processus de Nairobi.

Dans ces propos, la représentante spéciale du secrétaire général des nations unies n’a pas manqué des mots pour salue la nomination par l’Union africaine du président angolais Joao Lourenço pour désamorcer les tensions et appuie tous ces efforts politiques.

Il sied de souligner que qu’au cours de la même conférence de presse, le porte-parole de la force de la mission onusienne, lieutenant-colonel Frederic Harvey, a affirmé que les troupes onusiennes sont en position défensive, présentement, à environ 4 km de Bunagana.

« Les troupes de la MONUSCO se trouvent présentement en position défensive à 4 km de Bunagana et envisagent, dans le cadre des opérations en cours, de reprendre la position de cette cité du Nord-Kivu passée aux mains du M23 depuis lundi dernier. »

Science Kinkobo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus