Conclave de Nairobi : la RDC, un grand perdant!

Sélection de la rédaction

Le République Démocratique du Congo aura été le plus grand perdant lors du dernier conclave des chefs d’État de l’EAC tenu à Nairobi au Kenya le 20 juin 2022.

Du communiqué final de ces assises à huis clos, il y a lieu de retenir ce qui suit :

  1. Le communiqué n’a jamais mentionné le Rwanda comme pays agresseur de la RDC contrairement aux affirmations sans équivoque du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.
  2. Le communiqué ne cite pas le M23 comme mouvement terroriste, contrairement aux affirmations du gouvernement de la République Démocratique du Congo.
  3. Le M23 fera partie du dialogue politique qui doit être engagé par les chefs d’État de la sous région pour tenter de mettre fin aux hostilités à l’Est de la République Démocratique du Congo.
  4. Le Chef de l’État Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo accepte le déploiement d’une force régionale de l’EAC en RDC.

Pourtant, les forces de l’ONU en Rdc comprennent déjà les armées du Kenya, de l’Ouganda. D’où la question est de savoir ce que cette autre force ferait de différent d’avec les casques bleus onusiens déjà dans la région depuis plusieurs années.

  1. Le communique ne dit nulle part que le Rwanda ne ferait pas partie de cette force régionale comme c’est le souhait exprimé par les autorités congolaises.

Ce faisant, une certaine opinion politique estime que le président congolais est rentré dans son pays sans obtenir gain de cause.

Et au Congolais lambda de se poser des questions : Pourquoi le Rwanda n’a pas été condamné par ses pairs comme étant le principal soutien au M23 ?; Pourquoi les présidents de l’EAC réunis dans la capitale kenyane n’ont jamais reconnu le M23 comme mouvement terroriste qui sème la désolation en République Démocratique du Congo ?

Voyons voir….

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus