Conclave de Nairobi sur l’insécurité à l’est de la RDC: Des dirigeants de l’EAC s’entendent pour le déploiement d’une force régionale

Sélection de la rédaction

Au terme de leur 3ème conclave, lundi 20 juin à Nairobi au Kenya, les dirigeants des pays membres de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) sont tombés d’accord sur le déploiement d’une force régionale pour « imposer » la paix dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Ils ont aussi appelé à un cessez-le-feu immédiat, a annoncé la présidence kenyanne.

Le sommet appelle « à une cessation immédiate de toutes les hostilités à l’Est de la RDC et à tous les groupes armés, tant étrangers que locaux, à déposer les armes immédiatement et sans condition, et à s’engager au processus politique. »

Le communique final appelle en outre « à la déclaration des provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu (Bunagana, la plupart des régions du Petit Nord, Masisi, Lubero, Axe principal Beni-Kasindi) et du Sud-Kivu ZONES SANS ARMES, où tout individu ou groupe portant des armes en dehors des forces loyalistes et légalement déployées, et mandatées dans le pays sera désarmé. »

Notons que le congolais Félix Tshisekedi, le rwandais Paul Kagame, le kényan Uhuru Kenyatta, l’ougandais Yoweri Museveni, le Burundais Évariste Ndayishimie et le sud-soudanais Salva Kiir Mayardit ont participé à ce conclave qui s’est déroulé à huis clos. La présidente Tanzanienne Samia Suluhu s’est faite représenter à cette réunion.

Les dirigeants d’Afrique de l’Est se sont accordés sur la mise en place de cette force régionale pour tenter de mettre fin au conflit dans l’Est de la RDC après l’examen des conclusions de la réunion de leurs chefs d’état-major respectifs des forces armées, tenue dernièrement à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

« Les chefs d’Etat ont indiqué que la force régionale devrait, en coopération avec l’armée et les forces administratives de RDC, chercher à stabiliser et assurer la paix en RDC », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Dimanche le 19 juin, des chefs militaires régionaux des sept pays de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) s’étaient retrouvés afin de mettre au point les préparatifs pour ce déploiement de la force régionale qui vient d’être décidé par les dirigeants de l’EAC au cours de deuxième conclave.

LRP

- Advertisement -spot_img

Les plus lus