Sud-Kivu : Le Gouverneur Théo Ngwabidje visite la première raffinerie de l’or en RDC

Sélection de la rédaction

Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje a visité, mardi 21 juin 2022 l’ usine spécialisée dans la fonderie, la raffinerie ainsi que la conception de l’or pur avec une teneur extrêmement élevée de 99,99% d’une capacité minimum de transformation de 100 Kilogrammes par jour soit près de 3 tonnes par mois.  Cette première raffinerie de l’or est basée à Bukavu.

Pour l’autorité provinciale, cette unité représente une plus-value exponentielle sur le plan économique pour le Sud-Kivu en particulier et l’ensemble du pays en général.  Ce joyau apporte ainsi de la valeur aux matières premières du Sud-Kivu et accroit les retours sur investissement.

Pour l’autorité urbaine, il n’y a aucune raison d’amener de l’or à l’étranger parce qu’il peut être raffiné au pays. Les opérateurs économiques méritent un soutien de la part de l’État à travers la facilitation mais aussi un dialogue avec la FEC et la sensibilisation des opérateurs miniers à venir appuyer cette initiative. » Je suis convaincu que contrairement à ce qui peut se raconter, la province avance, le pays également, dans un secteur qui doit apporter plus pour l’émergence de la RDC. » a-t-il renchéri.

Pour lui, des dispositions seront prises par son Gouvernement provincial afin de décourager la fraude sous toutes ses formes avant d’en appeler au sens patriotique des uns et autres impliqués dans le secteur minier et aurifère principalement.

Théo Ngwabidje  a salué l’implication personnelle du Chef de l’Etat,Félix-Antoine Tshisekedi qui a écouté son plaidoyer pour la matérialisation de l’implantation de cette usine dans la province du Sud-Kivu pour la transformation locale des minerais.

Signalons que depuis sa prise de fonction, le Gouverneur de Province est sur tous les fronts pour que les ressources de sa province soient protégées et profitées aux populations.

Le Directeur Général de l’entreprise minière, Congo Gold Raffinerie (CGR), Karim SOMJI a rassuré que tout est prévu pour respecter les normes environnementales. La fumée et les produits chimiques seront traités de manière à préserver le bien-être de la population environnante. Une main d’œuvre locale est mise à profit pour favoriser la création de l’emploi. Karim SOMJI a indiqué que la capacité initiale de transformation peut aller au triple selon la demande.

Bibiche Mungungu

- Advertisement -spot_img

Les plus lus