Culture : l’ouvrage de Me Pacifique NKUNZI sur la parité constitutionnelle porté sur les fonds baptismaux

Sélection de la rédaction

La salle Garamba de l’Immeuble de la territorialité Tembe na Tembe du ministère de l’intérieur à côté du palais du peuple, a servi de cadre pour la cérémonie de vernissage de l’ouvrage de Me Pacifique NKUNZI sur le quota de siège réservé.

La cérémonie a été présidée par Mme Gisèle Ndaya Luseba, ministre du Genre, Famille et Enfant.
Intitulé :  » Vers l’atteinte progressive de la parité constitutionnelle à travers le quota et le siège réservé en République Démocratique du Congo ».

Prenant la parole pour la circonstance, Me Pacifique NKUNZI, l’auteur du livre a précisé que cet ouvrage contient huit chapitres répartis en deux parties avec 448 pages.

La première partie touche un état de lieu diagnostic des problèmes et la seconde touche les processus de réforme mais aussi l’importance de la masculinité comme un axe central.

L’objectif visé pour cette matinée d’échange était la réflexion en faveur de la promotion et de la protection de la femme en R.d C mais aussi de contribuer à une plus grande prise en compte du genre dans le cadre légal pour une lutte effective contre les inégalités et les discriminations en RDC.

Organisé sous le haut patronage du ministère du Genre, Famille et Enfants, par le Bureau d’Expertise Genre et Gouvernance Locale, BEGL en RDC en collaboration avec le Mouvement Rien sans les femmes (RSLF). Cette cérémonie a eu lieu en présence de plusieurs professeurs des universités, des députés et sénateurs de la RDC.

Parmi les activitées réalisées dans cette matinée,
une conférence scientifique introductive sur la masculinité positive et la nécessité du quota pour l’atteinte progressive de la parité constitutionnelle où quelque intervenantes ont exposé sur la question.

La ministre honoraire du genre Mme Faida Mwagilwa, dans son exposé à parlé sur l’analyse critique des obstacles liés à la participation politique des femmes et la résistance au changement par les partis et regroupements politique en RDC.

De son côté Mme Élodie Ntamuzinda Membre honoraire de la plénière Ceni, s’est pencher sur l’analyse critique des ODD 5 et 10 et les objectifs de l’Union Africaine vers 2060.

Dans son intervention, l’honorable Christelle Vuanga, Présidente de la commission Genre, Famille et Enfant à l’Assemblée Nationale, se focalisé sur une analyse-bilan de la Commission Genre dans le vote de la loi sur la Ceni et la loi électorale au parlement : que faire pour plus de participation des femmes au parlement en 2023?

On note que parmi les personnalités du monde scientifique et politique qui ont pris part à cette cérémonie, 26 femmes combattantes ont reeçu des diplômes des reconnaissances délivré par BEGL.

José Wakadila et Science Kinkobo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus