Sud-Kivu: le gouvernorat donne des précisions sur l’autorisation de reprise des activités de la société ORC

Sélection de la rédaction

Le 23 juin dernier, le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi a levé la suspension de la société minière oriental ressources Congo (ORC) qui ne devait pas exercer ses activités à partir du mois d’août 2021.

L’autorisation du gouverneur Théo Kasi à cette société de reprendre ses activités à des sites miniers dans le territoire de Mwenga, a suscité des débats du côté de la société civile ainsi que des certains notables de Mwenga en l’occurrence le député national Bulambo Kilosho élu du territoire de Mwenga et Charly Wenga qui s’opposent à la décision du gouverneur.

De son côté, le professeur Jean-Claude Mubalama , directeur de cabinet du gouverneur Ngwabidje, rejette toute accusation de son chef par les parties précitées dans l’exécution de l’ordre lui donné par le ministère national de mines qui, dans son document signé le 07 juin dernier, Antoinette N’samba avait indiqué avoir réceptionné le mémo de OCR, analysé et ordonné au gouverneur d’autoriser cette société de reprendre ses activités après près d’une année de suspension.

Le Cabinet du Gouverneur relève ce qui suit à ce sujet:

-Le Gouverneur de Province est la première autorité à avoir, après constat de l’exploitation illicite des minerais par certaines sociétés chinoises, suspendu les activités de celles-ci.

-Le Gouverneur de Province s’était abstenu de lever d’une manière précipitée cette mesure de suspension, en dépit des pressions diverses venant de toute part en attendant l’issue des enquêtes y afférentes diligentées par les Commissions des Assemblées aussi bien nationale que provinciale.

-Aucun rapport desdites commissions ne renseigne l’implication du Gouverneur de Province dans ladite exploitation illicite des minerais. En revanche, certaines personnes mal intentionnées ont tenté de tromper l’opinion en diffusant des fake news et des informations mensongères autour de ces rapports et recommandations en découlant, dans le seul dessein de nuire à sa réputation.

-Le Gouverneur de Province a dû attendre les instructions du Gouvernement, à travers la Ministre des Mines pour prendre des mesures y afférentes.

Ainsi, par sa lettre N/Réf: CAB.MIN/MINES/ANSK/01975/01/2022 du 7 juin 2022, la Ministre des Mines informe le Gouverneur qu’elle souscrit à la nouvelle feuille de route de l’ORC, l’invite, dès réception de sa lettre, à la planification de sa mise en place des objectifs opérationnels dont question dans le memo lui soumis et demande au Gouverneur de l’accompagner pour que désormais toutes les activités de ladite société se conforment à la législation minière congolaise.

Cette lettre s’interprète en terme d’autorisation de reprise des activités de ladite société avec l’accompagnement de l’autorité provinciale. C’est ainsi que celle-ci a, à travers sa lettre 01/275/CAB/GOUPRO-SK/2022, du 23 juin 2022, pris bonne note de cette demande d’accompagnement en précisant qu’elle veillera, comme toujours, à la stricte application de la législation minière. C’est dans ce contexte que s’inscrit la mesure de l’autorité provinciale de levée de suspension des activités de cette société assorties des préalables liés au respect strict de la législation congolaise en la matière (notamment le respect strict du cahier des charges des communautés locales), sous peine de revenir sur sa décision.

Les sociétés dont les activités ont été suspendues et qui se remettront en ordre au regard de la législation congolaise en matière minière et des recommandations issues des rapports susvisés seront autorisées à reprendre leurs activités.

Le Cabinet du Gouverneur rèleve, non sans regret, le fait que les propos de Monsieur Charly Wenga, à travers l’audio susvisé, sont non seulement mensongers et diffamatoires, mais surtout de nature à soulever la population contre les autorités légalement établies. Ce comportement est infractionnel et son auteur s’expose à des poursuites judiciaires, tant il est vrai que nul n’est au dessus de la loi.

« Le Cabinet du Gouverneur fustige le fait que la desinformation et l’intoxication politicienne sous le fallacieux prétexte de « protection du sol de nos ancêtres » refait surface dans notre Province », a indiqué Jean Claude Mubalama dans un communiqué publié ce samedi 09 juillet 2022 dans lequel il conclut ce qui suit : « Le Gouverneur de Province, Son Excellence Théo Ngwabidje Kasi réaffirme sa détermination à veiller à ce qu’aucune société minière, fut elle chinoise, n’exerce ses activités dans le territoire de Mwenga, et partout ailleurs au Sud-Kivu, sans participer au développement de l’entité où sont exploités les minerais, conformément aux cahiers de charges signés avec les communautés locales. Il se met à l’écoute d’autres désidératas de ses administrés pour que les actions sociales des sociétés minières soient profitables à tous », a-t-il chuté.

Signalons que l’ORC est l’une de sociétés minières dont leurs activités étaient suspendues par le chef de l’exécutif provincial du sud-kivu en date du 23 août 2021 pour exploitation illicite de minerais dans les sites miniers du territoire de Mwenga.

Salomon Mubasi/Bukavu

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus