Insécurité dans l’est de la RDC: La VSV invite les autorités à prendre des mesures concrètes pour sécuriser les commerçants et leurs marchandises

Sélection de la rédaction

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) dit suivre avec une attention particulière, la situation sécuritaire qui sévit dans l’Est de la RDC depuis la réapparition en mars 2022, du Mouvement du 23 Mars (M23), lequel prétexte que le gouvernement rdcongolais n’a pas respecté les accords relatifs à la démobilisation et la réinsertion de ses combattants, une situation qui ne cesse de plonger de plus en plus la population de cette partie du pays en général et particulièrement les commerçants, dans l’incertitude totale concernant leur sécurité ainsi que l’évacuation de leurs marchandises et autres produits divers.

Dans un communiqué de presse, la VSV explique que depuis plus de deux décennies, les acteurs de la société civile y compris les responsables religieux ainsi que la population congolaise, ne cessent d’exprimer leur ras-le-bol face au contexte sécuritaire préoccupant de l’Est de la RDC, précisément au Nord-Kivu et en Ituri, où les différents groupes armés dont les ADF, le M23 et consorts, ne cessent de massacrer la population civile longtemps meurtrie et ce, suite à l’absence de la restauration de l’autorité de l’Etat dans cette partie du pays.

« Nul n’ignore que depuis la reprise des affrontements entre les rebelles du M23 et les Forces Armées de la RDCongo (FARDC), plusieurs biens des civils y compris les marchandises des commerçants font l’objet d’attaques et d’incendies récurrents de la part des rebelles », peut-on lire dans ce communiqué qui souligne qu’en date du 19 avril 2022, cinq (5) véhicules dont deux (2) gros camions transportant des marchandises des commerçants, ont été brûlés par les rebelles ADF sur l’axe routier Beni-Kasindi dans la province du Nord-Kivu. Ces cinq (5) véhicules transportant des marchandises sont tombés dans une embuscade des rebelles ADF et les conducteurs ont réussi à s’échapper.

Le communiqué poursuit que, dans la nuit du dimanche 29 à lundi 30 mai 2022, cinq (5) autres véhicules transportant des marchandises des commerçants ont été incendiés par les rebelles ADF sur l’axe routier Beni-Kasindi, occasionnant ainsi la mort de plus d’une dizaine des personnes et d’autres portées disparues. Le cas le plus récent en date du 14 juillet 2022, est celui de l’attaque d’un convoi des véhicules transportant des personnes et des marchandises sur la route reliant Luna à Komanda dans la province de l’Ituri. Un véhicule faisant partie du convoi a été incendié. Cette situation ne cesse de plonger non seulement la population mais également des commerçants dans une psychose totale.

Renforcer la sécurité des commerçants et leurs marchandises

Pour la VSV, il est important que les autorités rdcongolaises auxquelles incombe la mission de protéger et sécuriser la population congolaise et ses biens, puissent impérativement prendre des mesures concrètes pour sécuriser les personnes y compris les commerçants et leurs marchandises.
En outre, les autorités congolaises ont tout intérêt de renforcer la sécurité sur l’axe routier Beni-Kasindi, Luna-Komanda et consorts, afin de garantir la sécurité non seulement des populations civiles et leurs biens, mais également des commerçants œuvrant dans cette partie de la RDCongo, afin d’éviter la carence des produits de première nécessité et surtout des produits vivriers dans cette partie du pays.

José Wakadila

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus