Nord-Kivu : des femmes exigent le départ de la Monusco

Sélection de la rédaction

Des actions pour exiger le retrait des éléments de la Mission des nations unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO ) sur le sol Congolais s’intensifient dans plusieurs coins du pays.

A Goma, dans la matinée de ce vendredi 22 juillet 2022, des dizaines des femmes ont été visibles dans la rue manifestant contre la présence de la Monusco en République Démocratique du Congo et le maintien par la communauté internationale de l’embargo sur l’acquisition d’armes par le gouvernement Congolais.

Avec calicots à la main, ces femmes scandaient des chants des mécontentement à l’égard de ceux qu’ils qualifient « des hommes de mauvaise foi ».

Sur leurs calicots, on pouvait lire ce qui suit : « Dénonçons l’embargo injustifié d’achat d’armes… ».; « Soutien total aux FARDC »; « Non à la complicité de la communauté internationale ».

Signalons que le départ de la Monusco est souhaité par des Congolais qui estiment que celle-ci a échoué dans sa mission de sécuriser la RDC car durant plus de 20 ans, sa présence ne garantit pas la paix aux citoyens Congolais vue la persistance de l’agression du pays notamment dans sa partie Est.

El Bagalwa/Goma

- Advertisement -spot_img

Les plus lus