Kinshasa: Des commerçants mineurs de plus en plus nombreux, l’autorité compétente interpellée !

Sélection de la rédaction

Les enfants vendeurs ambulants qui passent des longues heures de la journée, dans des marchés, universités, écoles, bars et terrasses, pour vendre leurs objets sont un danger public et un frein pour le développement de la république.

Ces mineurs s’adonnent aux activités génératrices des revenus telles que la vente de l’eau, des cigarettes, des papiers mouchoirs, du pain, des produits de champs, des légumes, des habits , carburants, etc… tandis que d’autres exercent de petits métiers comme laveurs de véhicule, moto ou cireurs des chaussures.

Et pourtant, la loi interdit le travail des enfants avant 18 ans mais la réalité est contraire. Ils se sont lancés dans la débrouillardise pour gagner de l’argent et constituent un danger pour l’avenir.

D’après le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), plus de sept millions d’enfants congolais ne sont pas scolarisés, un problème qui peut crée le phénomène de délinquance juvénile urbaine au Congo.

De nombreuses personnes s’inquiètent de cette situation, estimant que l’avenir de ces enfants est désormais compromis et sont appelées à fréquenter l’école au lieu de se mettre très tôt à la recherche de l’argent.

Il sied de souligner que ces enfants sont victimes des maladies causées par la poussière ou la température , des accidents de circulation, des viols, manipulations et le non scolarisés.

Sur ce, l’autorité compétente est appelé à agir sur ce phénomène et œuvré pour l’exécution des droits de l’enfant et d’une justice des mineurs efficace pour un avenir meilleur.

Science Kinkobo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus