Kinshasa : Les pays membres de la CIPRES réfléchissent sur la formation et le développement des compétences de leur organisation

Sélection de la rédaction

Le secrétaire général à la Prévoyance Sociale, représentant de Mme la ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Jean Masasu, a lancé lundi 25 juillet 2022, les travaux du séminaire des responsables en charge de la formation et du développement des compétences des organismes de Prévoyance Sociale de la Zone CIPRES( Conférence Internationale de la Prévoyance Sociale). Organisé par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) du 25 au 29 juillet 2022 à l’hôtel Béatrice de Kinshasa, sous la coordination du ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, ce séminaire vise à identifier les axes de renforcement et d’actualisation de la politique commune de formation de la CIPRES pour satisfaire les besoins des organisations de Prévoyance Sociale.

Pour le secrétaire général à la Prevoyance Sociale, Jean Masasu, la formation et le développement des compétences du personnel est une dimension essentielle dans la gestion d’un Organisme. Ils permettent de réduire les coûts, de maximiser la performance, de valoriser le capital humain et de stimuler l’engagement du personnel. Il a déclaré que la thématique choisie par la CIPRES dans le cadre du présent séminaire tombe à point nommé car les organismes de Prévoyance Sociale qui font face aux multiples attentes des populations cibles, ont besoin de disposer d’un capital humain qualifié et dynamique, apte à répondre aux défis majeurs d’efficacité et d’amélioration constante de la qualité des services à fournir aux usagers de la sécurité sociale.

La présence de la majorité des pays membres de cette organisation régionale témoigne de l’intérêt que revêt la thématique du jour et présage des échanges fructueux sur base des expériences des uns et des autres, nécessaire à la consolidation des règles communes de gestion en matière de sécurité sociale et à la rationalisation du fonctionnement des organisations de Prévoyance sociale.

Dans son allocution, le Directeur Général à i de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale de la République Démocratique du Congo, Dr Jean Simon Mfuti a rassuré que ce présent séminaire est une occasion propice devant susciter une réflexion profonde dans un contexte d’évolution constante du secteur de la sécurité sociale. Les crises multiformes qui s’enchaînent à travers le monde de manière quasi permanente, la transformation numérique et des emplois, la dynamique du capital humain, ainsi que d’autres facteurs, sont autant des défis qui modifient constamment les composantes essentielles des dispositifs de sécurité sociale appliquées dans les Etats et exigent des réponses idoines pour les juguler notamment par le développement des compétences des personnes en charge de la gestion des ressources humaines et par la formation.

A en croire le Dr Jean Simon Mfuti, dans un contexte d’un monde en perpétuelle mutation , il est important de réunir les responsables de ce secteur pour réfléchir ensemble afin de se doter des compétences exigées par la transformation effrénée des métiers, devient à la fois une nécessité et une exigence pour non seulement définir des nouvelles orientations du développement des compétences, mais aussi répondre aux besoins primaires des organisations de Protection sociale. Ainsi, la formation et le développement des compétences se positionnent au cœur du métier de la sécurité sociale.

Le partage d’expériences en gestion des compétences et de formation, l’identification des métiers de référence, le regroupement fonctionnel, la classification et d’autres stratégies susceptibles de conduire à la mise sur pied d’une politique adéquate de formation.

L’inspecteur et représentant du secrétaire exécutif de la CIPRES, Marco Andriamanalina a indiqué que la tenue de ce séminaire marque la reprise des activités en présentiel au sein de l’organisation depuis l’annonce de la pandémie à Covid-19. Il a témoigné sa gratitude à la CNSS/RDC qui a accepté d’organiser ce séminaire à Kinshasa. Il fait savoir que la sécurité sociale se trouve au centre de toutes les actions des réponses aux impacts socio-économiques de crises successives actuelles, le renouvellement de la considération que les organismes de la Prévoyance Sociale doivent apporter aux usagers de leur service.

Rappelons que le présent séminaire a réuni plusieurs délégations, membres de la CIPRES venues des différents pays de la région, notamment; le Bénin, la Guinée Bissau, le Burkina Faso, le Sénégal, la République du Congo, le Togo, le Niger, le Comores, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la République Démocratique du Congo.

BIbiche Mungungu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus