Église catholique : « En toute honnêteté, ce n’est pas une catastrophe, on peut changer de pape » (Pape François)

Sélection de la rédaction

Le Pape François a évoqué la possibilité pour lui de renoncer à ses fonctions papales en raison de ses problèmes de santé de ces derniers jours alors qu’il revient d’un voyage de près d’une semaine au Canada.

Visiblement très affaibli, François est rentré le samedi 39 juillet dans le matin à Rome après un séjour de près d’une semaine au Canada.

Au cours d’une conférence de presse tenue à bord de l’avion qui le ramenait du Canada, le souverain pontife a avoué qu’il n’allait plus voyageait au même rythme comme avant.

« …Je ne crois pas que je puisse conserver le même rythme de voyage comme auparavant. Je crois qu’à mon âge et avec ces limites, je dois me ménager pour pouvoir servir l’église », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre que ce n’était pas pour lui une catastrophe de changer de pape. Et que, honnêtement ça ne lui posait pas un problème.

« … En toute honnêteté, ce n’est pas une catastrophe. On peut changer de pape. Ce n’est pas un problème. Je dois me limiter un peu avec ces efforts… », a renchéri le chef de l’église catholique, âgé de 85 ans.

Quoiqu’il en soit, le souverain pontife tient à visiter d’autres pays du monde dans les jours à venir. Le Pape de Rome n’a jamais exclu aussi sa possibilité de se rendre en Afrique.

Notamment au Soudan du Sud et surtout en République Démocratique du Congo, deux pays qu’il devait déjà visiter au mois de juillet. Ses voyages apostoliques étaient annulés et projetés sine die pour ses raisons de santé.

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus