Ministère des Affaires Étrangères: Les agents et cadres à l’identification numérique

Sélection de la rédaction

Le ministère de la Fonction publique , modernisation de l’administration et Innovation des services , a lancé la semaine en cours l’opération d’identification numérique des Agents et cadres du ministère des Affaires étrangères. Cette opération qui consiste à l’identification de l’agent suivi de la prise des emprunts et de la capture a démarré avec les hauts cadres de ce ministère en commençant par son secrétaire général, Joska Kabongo Ngoy.

L’occasion faisant le larron, le secrétaire général Joska Kabongo Ngoy a indiqué cette identification rentre dans le cadre de la réforme de l’administration prôné par le gouvernement.

Il est question, a-t-il souligné d’avoir la maîtrise des effectifs de l’administration publique par le gouvernement de la République.

 » En ma qualité du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, je suis là pour témoigner sur la situation administrative de tous les hauts cadres qui sont venus pour se faire identifier ».

Il a fait savoir que le ministère des Affaires étrangères compte en sein 14 Directions avec plus au moins 1.600 agents.

Prenant la parole à son tour, le directeur Chef de service à la gestion des bases des données numériques des ressources humaines de l’État au ministère de la Fonction publique, modernisation de l’administration et l’innovation des services, Jean Baptiste Ndefu a indiqué que l’opération de l’identification numérique des agents se fait dans le cadre de la constitution du Fichier de référence de l’Administration publique.

Il a déclaré que la RDC, 62 ans après son indépendance, personne ne peut dire avec exactitude le nombre des agents et cadres de l administration , et que personne ne maîtrise les effets exacts des agents et cadres de l’Administration publique.

 » Il y a eu plusieurs tentatives qui ont été mises en place avec les Belges et les Sud-africains qui n’ont jamais donné des résultats escomptés.Nous avons changé le paradigme au lieu de faire un recensement dans les tas, nous commençons par obtenir d’abord les listes déclaratives par emboîtement de chaque administration », a-t-il rassuré

Chaque agent, a-t-il ajouté, doit présenter sa carte d’identité ou passeport.

Il devra également présenter l’acte d’admission sous statut, ou un acte qui lui confère le grade actuel.

Bibiche Mungungu

- Advertisement -spot_img

Les plus lus