RDC: La VSV s’insurge contre l’enlèvement du Secrétaire national en charge de la communication et médias du PPRD

Sélection de la rédaction

Dans un communiqué de presse parvenu à la rédaction de La Référence Plus hier tard dans la soirée, la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) se dit vivement préoccupée par l’enlèvement, mardi 26 juillet 2022, par les agents de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR), de M. Jimmy KITENGE MANGANDA, Secrétaire national en charge de la communication et médias du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) de l’ancien président de la république et sénateur à vie, M. Joseph KABILA.

Selon les informations parvenues à la VSV, les droits de M. Jimmy KITENGE ne seraient pas respectés à son lieu de détention, la Direction Générale de l’ANR. Son droit à la visite des membres de famille dont son épouse ainsi que le droit à la visite de son médecin et de ses avocats, n’est pas respecté et ce, en violation des instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux des droits humains.

En outre, il est fait état de brutalités et des bousculades dont Jimmy KITENGE aurait fait l’objet le jour de son enlèvement par des hommes armés en civil, avant de l’embarquer dans l’un des véhicules des services de sécurité sans plaque d’immatriculation.

La VSV dénonce le traitement infligé à M. Jimmy KITENGE qui aurait dû être invité en bonne et due forme par les services de sécurité, en lieu et place pour ces derniers, de procéder à son enlèvement comme cela a été fait devant le siège de la chaîne de télévision CCTV (Canal Kin télévision) à Kinshasa-Gombe.

Dans son communiqué, la VSV invite les agents des services de sécurité au respect strict des droits de toute personne interpellée ou placée en détention, notamment le droit à la visite des membres de famille, de son médecin et de ses avocats. Elle demande aux autorités congolaises en général et au président de la république, Félix-Tshisekedi ; au Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité et à Monsieur l’Administrateur Général de l’ANR en particulier, d’intervenir pour la libération de M. Jimmy KITENGE, sinon, son transfèrement rapide vers une juridiction compétente en cas des griefs sérieux à sa charge, en vue de mettre fin à sa détention prolongée et irrégulière à l’ANR.

José Wakadila

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus