Réévaluation du plan de retrait de la la Monusco: Solange Masumbuko pour une table ronde sécuritaire plus élargie

Sélection de la rédaction

Lors de la réunion de crise tenue lundi 1er août à Kinshasa et présidée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi, sur les incidents de Goma, Béni, Butembo et Kasindi, il a été convenu que le gouvernement et la Monusco se mettent autour d’une table pour une réévaluation du plan de retrait de la mission onusienne en RDC.

En réaction, le mercredi 3 août, la députée nationale Solange Masumbuko qui dit avoir suivi avec une attention soutenue et particulière le compte rendu du rapport de la commission gouvernementale dépêchée au Kivu faisant état de 36 morts et 170 blessés, estime que  » C’en est trop ! « 

L’élue de Lukunga souhaite que cette table ronde soit élargie aux partis politiques, au Parlement, à la société civile et aux Fardc. Ce, pour une paix durable en RDC. Pour elle, cet acte « ignoble et insupportable » posé délibérément par les « émissaires de la paix » dénote du mépris vis-à-vis de la RDC.

« Nous en appelons donc à des sanctions sévères et exemplaires à tous ceux qui se hasardent à porter atteinte aux vies de nos compatriotes. Ceux qui ont tué doivent absolument répondre de leurs actes devant la justice. Le sang des Congolais ne doit plus continuer à couler », a-t-elle conclu.

LRP

- Advertisement -spot_img

Les plus lus