RDC: La VSV demande au gouvernement de saisir le Conseil de sécurité à prendre des mesures répressives contre le Rwanda

Sélection de la rédaction

Dans son communiqué de presse n°021/RDC/VSV/2022, la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) dit avoir suivi avec attention par la voie médiatique, les conclusions du Rapport confidentiel des Nations Unies attestant que les forces armées rwandaises ont bel et bien effectué des incursions sur le territoire rdcongolais, en soutien aux rebelles du M23.

Les enquêteurs des Nations Unies ont également révélé que le Rwanda a fourni des renforts de troupes armées au M23 pour des opérations spécifiques, notamment la prise des villes et zones stratégiques dont notamment le village de Bunagana, territoire de Rutshuru.

La VSV explique que, pour certifier leur rapport, les enquêteurs des Nations Unies se sont servis des images fournies par des drones, des vidéos et des photos ainsi que des témoignages. Ces éléments de preuve attestent le déplacement à des fins d’invasion, de plusieurs centaines d’hommes en uniforme des forces armées rwandaises, traversant les frontières du Rwanda et de l’Ouganda vers la RDCongo.

Pour la VSV, ces éléments de preuve fournis par le Rapport des experts, viennent de plus en plus corroborer ce que la Société Civile rdcongolaise, les confessions religieuses, la population rdcongolaise… ont toujours dénoncé et fustigé, sans que la communauté internationale ne s’implique profondément pour rappeler le gouvernement Rwandais à l’ordre, en vue de respecter les principes des Nations Unies et de ses Etats membres. Un de ces principes est que tous les membres de l’ONU doivent s’abstenir, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout Etat…

De même poursuit le communiqué de la VSV, la charte de Nations Unies dispose clairement que l’un des buts des Nations Unies et de maintenir la paix et la sécurité internationale et à cette fin, de prendre des mesures collectives efficaces, en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d’agression…

La VSV rappelle en outre que le soutien du Rwanda au M23 et ses agressions répétées contre la RDC, ont souvent occasionné les massacres et les déplacements forcés des personnes, des pillages des richesses et autres ressources naturelles de la RDC. Pourtant le Rwanda peut exploiter ensemble avec la RDC ces ressources en privilégiant de bonnes relations économiques, politiques et diplomatiques et une bonne politique de bon voisinage.

Tout en félicitant les autorités congolaises pour leurs différentes sorties médiatiques, la VSV les invites à saisir officiellement le Conseil de Sécurité sur base des conclusions du récent Rapport des experts sus évoqué, pour qu’il prenne des mesures répressives contre le gouvernement Rwandais, dans le seul but de le contraindre à privilégier la paix avec son voisin la RDC.

J.W

- Advertisement -spot_img

Les plus lus