Lutte contre la mal nutrition : Plus de 40 participants sont en formation sur le cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire

Sélection de la rédaction

Plus de 40 participants sont en formation pendant 4 jours, sur le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC).

Cette activité qui bénéficie du financement de la FAO, de l’UNICEF et d’autres structures, a été lancée jeudi 18 août 2022, dans l’enceinte du centre Caritas à Kinshasa/Barumbu.

La formation qui se déroule en ligne et en présentiel, va permettre aux différents acteurs œuvrant dans le secteur de la malnutrition, d’avoir un aperçu de l’IPC, mais aussi les aider à classifier la sincérité de la malnutrition aiguë en RDC.


Elle vise également à identifier les différents acteurs déterminants la malnutrition aiguë en RDC ; comprendre les changements par rapport à la session 3, 2 de l’IPC et d’arriver à comprendre l’approche et les principes de l’IPC malnutrition aiguë.


En clair, la formation a pour objet, d’aider les utilisateurs à mieux comprendre et utiliser les informations générées par les différents produits de l’IPC pour éclairer la prise de décision.


Mis en place et géré par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et le ministère de l’Agriculture, le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) qui est une structure multipartite innovante, vise à améliorer l’analyse et la prise de décision en matière de sécurité alimentaire et de nutrition.


Prenant la parole en ligne pour son mot d’ouverture, Dr Bruno Bindamba, Directeur national du PRONANUT/RDC (Programme national de nutrition), a profité de l’occasion pour rappeler à l’assistance que les enfants des moins de 5 ans sont dans une situation de malnutrition.

Pour ce faire, il précise que le nombre des enfants touchés par la malnutrition, doit être connue à la fin des travaux.

De son côté, Mme Kalenga Tshiala Béatrice, Directrice adjointe de la même structure, souligne que cette formation permettra aux participants en ligne et en présentiel, d’être capables de faire des analyses de bonnes qualités, par rapport à la classification de malnutrition aiguë selon l’IPC.

Pour sa part, Dr Françoise Kintuanda, agent au PRONANUT, a poursuivi en ces termes :  » … Après la formation, nous allons passer directement à une analyse de la malnutrition proprement dite dans notre pays, par rapport à toutes les données que nous allons pouvoir renseignées jusqu’à notre base…Les différents participants formés sur le processus de l’IPC malnutrition aiguë vont ensuite procéder à l’analyse de ces données pendant 10 jours », a t-elle précisée.

Étant un outil basé sur les données secondaires, l’IPC comporte trois échelles de classification notamment l’insécurité alimentaire aiguë, l’insécurité alimentaire chronique et la mal malnutrition aiguë.

À l’issue de la formation, les participants seront : familiarisés aux principaux changements par rapport aux versions 2 et 5 de l’IPC ; capables de réduire l’approche et les principes à l’IPC ; prêts à participer à une IPC MNA en mesure de passer le test en ligne ; obtenir la certification d’analyse IPC MNA niveau 1.

Il sied de souligner que chaque session couvre une série de thèmes avec de brefs aperçus, des études de cas et des exercices de travail de groupe.

José Wakadila et Science Kinkobo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus