Bukavu : Des sujets rwandais parmi les victimes de l’écroulement d’un immeuble

Sélection de la rédaction

Un bâtiment en cours de construction s’était écroulé le samedi 20 août 2022 aux environs de 21h30′ sur l’avenue Fizi dans la commune d’Ibanda à Bukavu dans le Sud-Kivu

Le dernier bilan fait état de 9 personnes tuées et 9 autres rescapées. Suite aux gros efforts fournis par le gouvernement provincial, une machine de l’Office des Routes Sud-kivu mise à contribution, a permis de retrouver un corps sans vie le dimanche 21 Août 2022 au milieu de l’après midi.

La victime identifiée comme Jean Claude Ngendeyimana, est un sujet rwandais originaire du village Cinyinya près de Kigali, la capitale.

Parmi les rescapés, 4 sont hospitalisés à l’hôpital militaire FAC de Bukavu et 4 autres à l’hôpital Biopharma, tous de sujets Rwandais.

Des sources locales renseignent que ces rwandais étaient chargés de construire l’immeuble en question qui s’est écroulée avant même l’achèvement des travaux.

Une autre personne victime de cet événement douloureux était un voisin de l’immeuble qui a piqué une crise cardiaque à la vue du drame. Il a été médicalement pris en charge.

D’après M. Akili Ndakhitimana, un autre sujet rwandais proche des victimes et M. Stéphane Bisengimana, un des rescapés, le drame s’était produit alors que que les victimes s’apprêtaient à quitter le chantier aux environs de 20h pour regagner leurs demeures respectives.

Interrogés, les deux sujets rwandais ont témoigné avoir fait leur entrée frauduleuse en République démocratique du Congo en traversant la rivière Ruzizi par pirogue pour venir travailler ce chantier.

Sur ordre du parquet de Bukavu, les secouristes, accompagnés des éléments de la Police Nationale Congolaise et des Forces armées de la Rdc, ont amené le corps sans vie du Rwandais à la morgue de l’hôpital Général de Bukavu après son identification à l’hôpital militaire FAC par ses collègues.

A cause de leur main d’œuvre peu coûteuse, des ingénieurs rwandais, Burundais et autres étrangers de la Région des Grands Lacs sont plus sollicités que les congolais et les non africains pour des travaux de construction des maisons et immeubles à hauteur dans le Sud Kivu.

Ces étrangers qui sont voisins de la République Démocratique du Congo, en complicité certes avec mes agents des services de migration congolais et ceux de sécurité, entrent frauduleusement sur le sol congolais et en sortent comme bon leur semble.

Salomon Mubasi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus