Culture : Doudou Ngafura, un des pionniers des arts dramatique de la Rdc

Sélection de la rédaction

André Luzubu Matafadi, connu sous le nom de scène de « Doudou Ngafura », est parmi les pionniers ayant marqué l’histoire de la télé dramatique en République Démocratique du Congo.

Naturellement talentueux, Doudou a fait ses débuts dans le monde du théâtre au sein de la troupe  » Théâtre du Petit Nègre  » à Kikwit, Chef-lieu de l’actuelle province du Kwilu.

Arrivé à Kinshasa, il va intégrer le  » Théâtre national » où pendant un certain moment, il exercera son métier aux côtés de Norbert Mikanza Mobyem et consorts.

C’est surtout dans la troupe théâtrale de la Radio Télévision Nationale ( RTNC), connue sous le nom du « Théâtre de chez nous », Doudou se fera le plus connaître et aduler par le grand public congolais en jouant notamment de plusieurs acteurs d’heureuse mémoire à l’instar de Kwedy, Lipati, Ebale Mondial ou encore de Ndungi alias’ Masumu de Brendée et tant d’autres dont la renommée avait franchi les frontières nationales.

Doudou Ngafura aura été célèbre sur scène dans certaines présentations de pièces dramatiques télévisées, sous la réalisation de Tshitenge Sana, tels que « 33 ans na mikili », « Lolango » et autres.

Mort le 22 février 2007 à la Clinique Ngaliema de Kinshasa de suite d’une maladie, l’homme devenu un comédien polyvalent, aura été parmi ces stars de théâtre congolais qui mobilisaient à l’époque des milliers de téléspectateurs devant leurs petits écrans, en ce sens qu’il savait apporter la gaieté, le rire, la bonne humeur… Bref détendre le commun de mortels dans leurs moments de relâchement.

Son sens d’improvisation, la confiance en soi, le courage et le talent dont il disposait, lui ont permis de s’adapter et s’illustrer dans le monde du théâtre jusqu’à devenir une référence pour plusieurs acteurs de théâtre de l’actuelle génération.

A cause de son savoir et savoir-faire dans l’art dramatique, Doudou Ngafura restera pour toujours dans les mémoires des amoureux du théâtre.

Une certaine opinion estime que Ngafura aurait marqué son temps et que ses œuvres resteraient indélébiles dans les annales du mouvement théâtral en République Démocratique du Congo.

Ne dit-on pas que l’artiste ne meurt pas dans la mesure, les notes, les paroles, les réflexions…, qu’il laisse après lui sont la continuité de son être et de sa manière d’être. Doudou Ngafura ne peut que se reposer en paix

Science Kinkobo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus