Protection alimentaire et nutritionnelle: Le ministère de l’agriculture lance un atelier de réflexion et d’échanges

Sélection de la rédaction

« Faire de la Sécurité alimentaire une priorité essentielle pour le développement et la coopération territoriales », c’est le thème choisi par l’atelier de réflexion et d’échanges sur les expériences et défis de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, les systèmes alimentaires, la santé et la protection sociale en RDC, ouvert lundi 29 août 2022 à Sultani hôtel dans la commune de la Gombe.


Organisé par le ministère de l’Agriculture avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies Pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), cette activité se tient en marge de la célébration de la 8ème Journée africaine de la Décentralisation et du Développement local (JADD), célèbrée le 10 août de chaque année.


Cette journée vise à renforcer les systèmes de protection sociale et préserver l’accès à la nourriture et à la nutrition pour les groupes les plus vulnérables, en particulier les jeunes enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, et d’autres groupes à risques.


Prenant la parole au nom du ministre de l’Agriculture en mission, Mr Baudouin KALALA ILUNGA MBAYO, Secrétaire général ad intérim audit ministère, a commencé par remercier tous les participants, mais également l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture( FAO), pour la tenue de cet atelier. Il a ensuite précisé que, cette activité décline en outre deux sous-thèmes:


 » … Décliné en deux sous-thèmes qui suivent : – Le rôle des femmes dans les systèmes alimentaires locaux ; – Gérer le lien entre la sécurité alimentaire, la nutrition et la santé au sein des gouvernements sous-nationaux et locaux en Afrique, (…), l’atelier qui nous réunis ce jour, nous poussent à nous questionner sur les points suivants : Les meilleurs pratiques sur la manière d’organiser le développement au niveau provincial et local de manière a renforcer des mesures de sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population de la RDC. Le rôle que devrait jouer les Organisations non gouvernementales de la société civile et du secteur privé, en tant que partenaire stratégique pour rassurer la sécurité alimentaire de la populations sur toute l’étendue du territoire national…  » a t-il dit.


Il sied de souligner que, l’objectif poursuivi par cet atelier, est de disposer au niveau national, d’un cadre d’échanges sur les succès et les défis liés à la prestation des services SAN au niveau provincial et local.


On note que cette séance de travail a connu la participation d’une soixantaine des personnes, dont une trentaine en présentiel et les autres en virtuel, en vue de mettre en place des stratégies nécessaires pour couvrir les besoins en alimentation de la population congolaise.

José Wakadila et Science Kinkobo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus