Victime de piratage de son compte facebook: Boniface Mbaka Ngapembe invite l’opinion à ne pas tomber dans le piège des inciviques

Sélection de la rédaction

Un incivique dont la vraie identité ne pourra peut-être jamais connue , s’est permis de créer un faux compte facebook au nom de Boniface Mbaka Ngapembe pour arnaquer des pauvres citoyens à qui il promet la mécanisation au Service de contrôle et de la paie des enseignants (SECOPE) et l’embauche à l’antenne du SECOPE de Ngaliema2. 

Boniface Mbaka Ngapembe, faut- il le souligner, est le Directeur chargé de la mécanisation et de la paie (DMP) à la Direction nationale de cet important service du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST). 

Pour mettre en marche son œuvre satanique, cet incivique a créé un faux compte facebook avec un profil du drapeau RDC d’abord, et ensuite le profil est devenu vide.

Pour brouiller davantage la piste, il a communiqué à ses victimes à qui il exige 150$ pour la mécanisation et 50$ pour la notification un faux numéro de téléphone +22897037196 par lequel il les appelle en dehors du pays, mais pour verser les montants exigés, il leur a demandé de verser au compte M-pesa 0810439057. 

Informé de ce sale  tour à cause du nom affiché sur le compte facebook , le chef  d’antenne du SECOPE/ Kimbanseke a vite fait d’en informer M. Mbaka qu’il connaît très bien. Après, s’en est suivi un échange de correspondance houleux entre ce chef d’antenne et le faux Mbaka. 

Au moment où nous publions cette nouvelle, l’avocat du Directeur de la DMP du SECOPE a déjà déposé une plainte contre inconnu à la justice. 

L’occasion est propice pour M. Mbaka de mettre en garde quiconque, surtout les enseignants, de ne pas se laisser arnaqué par des inciviques qui leur promettraient une mécanisation en son nom, alors que cette opération n’exige aucune contrepartie.

Toutefois, M. Mbaka et ses proches ont mis tout en œuvre pour tenter de découvrir l’auteur de ce piratage qui, visiblement, tient à saper sa crédibilité et ternir sa carrière alors qu’il aligne un passé glorieux au SECOPE.

Pour rappel, le directeur Mbaka n’est pas là à son premier coup de déstabilisation. Il y a des années, des personnes malveillantes avaient injustement inséré son nom sur la liste des cadres et agents de l’administration publique à révoquer alors qu’il ne faisait nullement l’objet d’un quelconque dossier disciplinaire. Est- ce sont ses mêmes pourfendeurs qui veulent rééditer leur sale besogne? 

Voyons voir car la vérité finit toujours par triompher.

Muke wa Muke/ CP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus