Kasaï-Central : Félix Tshisekedi lance le début du projet corridor économique RDC-Angola

Sélection de la rédaction

Le président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, est arrivé ce samedi 10 septembre 2022 à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï-Central où il a lancé les travaux de la route de construction de la route Kananga – Kalamba Mbuji qui relie cette partie du pays à la province angolaise de Lunda Nord. C’est vers 15h15’, heure locale que l’airbus de la compagnie aérienne Congo Airways transportant le chef de l’Etat a atterri à l’aéroport de Lungandu.

Le déroulé du programme établi par le service du protocole d’État prévoit que le cortège présidentiel quitte l’aéroport jusqu’à la résidence officielle du président de la République. Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo va s’adresser à la population à Matamba avant de lancer les travaux de construction de la route Kalamba Mbuji, l’un des grands projets pour désenclaver l’espace Kasaï. Outre cette activité principale, le programme du chef de l’Etat prévoit également la visite du bac qui sert à la traversée sur la rivière Lulua au niveau du bief de Nsanga Nyembue en territoire de Kazumba, mais aussi le lancement des travaux de la voirie urbaine au rond-point Nganza. Toujours selon la même source, Félix Tshisekedi va enfin inaugurer la nouvelle compagnie de transport aérien AB Airlines, propriété d’un Congolais, M. Bernard Mulumba Lumu qui vit en Afrique du Sud.

Des correspondants des médias sur place ont indiqué que le président de la République a été précédé des quelques à Kananga par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, deux ministres du gouvernement central et aussi du premier vice-président de l’Assemblée nationale, André Mbata, qui est arrivé vendredi 9 septembre dans la capitale ouest-Kasaï.

Selon la cellule de communication du gouvernorat du Kasaï-Central, le retour du président Tshisekedi à Kinshasa est prévu en fin d’après-midi sauf imprévu.

Il sied de rappeler que c’est pour la deuxième fois que le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi arrive au centre du pays (Kananga) en moins d’une année, après sa tournée dans le Grand Kasaï en décembre 2021.

250 millions USD de la BAD pour financer ce projet du corridor RDC-Angola

L’on rappelle qu’en marge du 42ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) tenue à Kinshasa, le ministre des Finances, Nicolas Kazadi et la première vice-présidente de la Banque africaine de développement (BAD), Mme Bajabulile Tshabalala s’étaient entretenus, le jeudi 18 août au sujet du projet de construction économique du corridor RDC-Angola. La première phase de ce projet comprend le tronçon Mbuji-Mayi – Kananga au Kasaï-Oriental et Kasaï-Central en RDC pour un coût de 250 millions USD.

A l’issue de cet entretien, la première vice-présidente de la BAD qui avait participé ce Sommet de la SADC, avait indiqué que la matérialisation de ce projet vise l’intégration régionale prônée par cette organisation sous régionale.

« Nous avons des projets en cours entre autres, les corridors qui sont en train d’être mis en place notamment le corridor entre Mbuji-Mayi et l’Angola. Le secrétariat de la SADC travaille en étroite collaboration avec la BAD pour s’assurer que tous ces projets sont améliorés. L’autre aspect, c’est aussi le développement du cadre juridique pour s’assurer que ces règles sont d’accord avec différents pays pour aller d’un pays à un autre, traverser les frontières pour les différents projets (…) », avait-t-elle déclaré en substance, à l’issue de la séance de travail avec l’argentier national congolais. 

Mme Tshabalala avait rassuré le ministre des Finances de la disponibilité de la BAD à accompagner les projets congolais qui sont dans la lignée des projets prioritaires de son institution.

« Nous avons discuté des relations entre la BAD et la RDC. Il y a beaucoup de projets prioritaires pour lesquels la RDC peut compter sur la BAD entre autres ce qu’on appelle les cinq projets prioritaires dont ceux ayant trait au développement de l’énergie, à l’éducation surtout le secteur de l’intégration régionale. Notre discussion avec le ministre a été très instinctive, ça nous a permis de voir sa vision mais également de la RDC dans différents secteurs mais aussi avec la BAD », avait-elle mentionné.

L’on signale que les études de faisabilité pour matérialiser le projet du corridor économique RDC-Angola étaient déjà bouclées fin juillet 2022. La première phase de construction du corridor que le président de la République vient de lancer ce samedi 10 septembre, touche les deux chefs-lieux de deux provinces du centre de la RDC, frontaliers à l’Angola. Elle comprend 185 kilomètres à bitumer en béton de 4 cm d’épaisseur sur la largeur de 10 cm dont les voiries de Mbuji-Mayi, de Kananga, de Kabeya-Kamuanga et Munkamba.

Selon le projet, la zone d’influence regroupe les provinces de Sankuru, Lomami, Kwango, Kwilu, Maniema, Lualaba et le Haut-Katanga qui sont les points de départ ou de destination des échanges intérieurs ou extérieurs au pays.

DMK

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus